Notre impact environnemental

Nous mettons l’accent sur l’efficacité opérationnelle grâce à l’utilisation de la technologie pour réduire notre empreinte écologique.

La gestion des ressources est importante pour nous et nos intervenants

Les immeubles consomment d’importantes quantités d’énergie et d’eau et génèrent environ 40 % des émissions de gaz à effet de serre à l’échelle mondiale. En tant que propriétaires et gestionnaires d’immeubles, nous réduisons au minimum notre impact environnemental en investissant dans l’efficacité des ressources et en intégrant dans nos activités des pratiques de préservation des ressources.

Notre approche en matière de gestion des ressources

En 2018, nous avons mis en place un nouveau système de gestion des données environnementales pour automatiser le suivi et les rapports des services publics. Depuis, nous avons été en mesure de recueillir des données sur les services publics de 99 % de nos propriétés. Afin d’augmenter la transparence, nous demandons à nos locataires de nous aider à recueillir les données sur la consommation d’énergie dans leur espace. Nous nous efforçons ainsi de mieux comprendre le rendement de nos immeubles.

  •  

    Nos objectifs environnementaux sur cinq ans

  • 7,5 % – réduction de notre consommation d’eau

  • 65 % – taux de réacheminement des déchets

  • 10 % – réduction de consommation d’énergie

Étude de cas: 3161 Michelson, Irvine CA

Depuis 2016, The Michelson, une propriété certifiée LEED Or, économise de l’énergie et des coûts, grâce au stockage de l’énergie.

En savoir plus

Nous mettons l’accent sur l’efficacité opérationnelle grâce à l’utilisation de la technologie pour optimiser notre rendement environnemental

Nous améliorons le rendement des services publics dans l’ensemble de notre portefeuille, et ce, chaque année

En harmonisation avec nos objectifs environnementaux sur cinq ans, nous avons mis à jour notre méthodologie de normalisation. Nous avons d’ailleurs établi l’année 2017 comme année de référence. Afin d’assurer des comparaisons précises, nous normalisons l’intensité de la consommation d’énergie et d’eau, la météo et la consommation exceptionnelle, au besoin.

Énergie1

En 2020, notre consommation d’énergie a totalisé 733 980 éq. MWh. Par rapport

aux résultats comparables du portefeuille en 2019, notre consommation a diminué de 13,9 %, ce qui représente à peu près l’équivalent de l’énergie nécessaire pour alimenter 4 000 foyers canadiens.

Dans l’ensemble de notre portefeuille mondial, nous avons réduit l’intensité de la consommation d’énergie normalisée2 à 19,6 éq. kWh par pied carré, soit des diminutions de 15,4 % comparativement à 2019 et de 17,2 % comparativement à 2017. Bien que notre rendement en 2020 ait dépassé notre cible de réduction d’énergie quinquennale de 10 %, les fluctuations de l’occupation en 2020 on compliqué le suivi des progrès cibles. En 2021, nous réévaluerons notre rendement; nous nous attendons encore à maintenir la trajectoire actuelle de réduction par rapport à 2019 pour atteindre notre cible pour 2022.

1Les données sur l’énergie comprennent la consommation d’électricité, de gaz naturel, de mazout de chauffage et de vapeur. Les valeurs pour 2017 et 2019 sont rajustées en raison des mises à jour des données et de la superficie des propriétés

.2 L’intensité énergétique pour 2017 et 2019 est normalisée en fonction des conditions météorologiques, de l’occupation (lorsque les données sont disponibles) et d’un usage exceptionnel. L’intensité énergétique en 2020 n’est normalisée que pour les conditions météorologiques et l’usage exceptionnel en raison de l’incidence de la pandémie sur la normalisation de l’occupation. Les valeurs pour 2017 et 2019 sont rajustées en raison des mises à jour des données et de la superficie des propriétés.

Eau1

En 2020, notre consommation d’eau a nettement diminué en raison, partiellement, de l’incidence de la crise sanitaire sur l’occupation des immeubles. Notre empreinte absolue en matière de consommation d’eau a diminué de 9,3 % comparativement à 2019 malgré la croissance du portefeuille et l’augmentation de la couverture des données, tandis que notre consommation d’eau comparable a reculé de 26,0 %, l’équivalent de plus de 650 millions de litres – soit une quantité d’eau suffisante pour remplir 200 piscines de taille olympique.

Notre consommation normalisée d’eau a diminué2 de 14,0 % entre 2019 et 2020 pour s’établir à 53,0 litres par pied carré. Tout comme pour l’énergie, la pandémie de COVID-19 a eu une incidence importante sur notre consommation d’eau. Avant la crise sanitaire, nous étions en voie d’atteindre notre cible de réduction de la consommation d’eau de 7,5 % sur cinq ans et nous nous attendons à enregistrer de nouveau ce rendement en 2021, dans le contexte de la réouverture de nos immeubles.

1Les valeurs pour 2017 et 2019 sont rajustées en raison des mises à jour des données et de la superficie des propriétés.

2L’intensité hydrique est normalisée en fonction de l’occupation (lorsque les données sont disponibles) et d’un usage exceptionnel. L’intensité hydrique en 2020 n’est normalisée que pour un usage exceptionnel en raison de l’incidence de la pandémie sur la normalisation de l'occupation. 

Déchets

La gestion des déchets demeure un aspect prioritaire et cela commence par la collecte et la déclaration des données. En 2020, nous avons produit des données sur le détournement de matières résiduelles pour une superficie supplémentaire de cinq millions de pieds carrés en portefeuille.

Compte tenu de la diminution de l’occupation des immeubles, la production de matières résiduelles a diminué sensiblement par rapport aux niveaux de 2019 – notre production totale de déchets a baissé de 5 200 tonnes métriques. Le taux de détournement moyen en 2020 a été de 50,8 %, soit une réduction de 5,4 % par rapport à 2019. Cette année, nous prévoyons d’améliorer nos mesures de rendement en matière de gestion des matières résiduelles et de repérer des occasions d’accroître le détournement et de réduire la production de déchets si cela est possible.

Gaz à effet de serre1

En 2019, nos émissions de gaz à effet de serre (GES) étaient de 150 550 tonnes d’éq. CO2. Si l’on effectue un rapprochement du portefeuille sur une base comparable, nous avons réduit notre empreinte écologique de 17 400 tonnes d’éq. CO2 en 2019, ce qui équivaut à retirer 3 700 voitures de la circulation.

La diminution des émissions de GES découle de notre réduction de la consommation d’énergie et du fait que le réseau électrique dans certaines régions a une plus faible intensité en carbone qu’en 2018.

1Émissions de sources locales. Les valeurs pour 2019 et 2017 ont été rajustées à la suite des mises à jour des données et de la superficie des propriétés

La portée 1 comprend les émissions de gaz naturel, de diesel et de fluide frigorigène. Les émissions de fluide frigorigène et de diesel n’ont été incluses que pour 2019 et 2020.

La portée 2 comprend les émissions provenant de l’électricité et de la vapeur achetées.

Certification des bâtiments durables

Les certifications des bâtiments durables fournissent une norme reconnue mondialement pour mesurer le rendement énergétique d’un bâtiment. La demande pour ces certifications augmente de façon continue. Au sein des principaux marchés canadiens et américains, les espaces de bureaux dans des bâtiments certifiés durables ont augmenté pour atteindre plus de 50 % et 23 %, respectivement, depuis 2006.

  • 36 millions pieds carrés

    Certifications BOMA BEST ou BOMA 360

  • 18 millions pieds carrés

    Certification LEED (O+M, CS, BD)

  • 8 millions pieds carrés

    Homologation Energy Star

  • 1 millions pieds carrés

    Autres certifications (CASBEE, Fitwel)

Lors de notre dernier sondage auprès des locataires, 70 % des répondants des immeubles de bureaux ont indiqué que la certification des bâtiments durables est « importante » ou « très importante » pour leur entreprise. C’est très encourageant, car cela nous montre que la majorité des locataires partagent notre passion pour le développement durable dans le secteur immobilier.

- Regan Smith, Directeur principal, Développement durable, Immobilier

À l’heure actuelle, plus de 80 % de notre portefeuille, soit 48 millions de pieds carrés, est certifié conforme à la norme en matière de bâtiments écologiques

En 2019, 19 propriétés, ce qui représente 6,5 millions de pieds carrés, ont obtenu la certification LEED. Cela comprenait la première certification canadienne LEED 4.1 au 1600 Carling, à Ottawa. Nous avons également élargi notre portefeuille du programme BOMA BEST, en obtenant la certification d’un million de pieds carrés supplémentaires. Nous avons également obtenu notre première certification Fitwel au 220 Bloor Street,sur le campus de notre siège social de Toronto.

Tout au long de 2020, nous continuerons de cibler les immeubles au Canada et aux États-Unis pour obtenir la certification LEED. Nous prévoyons publier deux guides de certification des immeubles pour soutenir nos équipes responsables des immeubles dans leur processus de certification.

Étude de cas : Le 800 Collins obtient la cote WiredScore Or

L’immeuble du 800 Collins situé dans l’un des quartiers d’affaires les plus novateurs de Melbourne a obtenu la certification WiredScore Or, ce qui garantit à ses locataires la connectivité numérique qu’ils méritent.

En savoir plus

Préparation aux changements climatiques

Les changements climatiques posent des risques physiques pour nos immeubles et les collectivités en raison des tempêtes, des inondations, de la chaleur intense, du stress hydrique et de la montée du niveau de la mer. Afin de nous prémunir contre ces événements dévastateurs, nous devons innover et faire des efforts – en restant à l’avant-garde pour répondre aux besoins de nos parties prenantes, aujourd’hui et demain.

Changements climatiques dans l’immobilier : Gérer au moyen de mesures d’atténuation et d’adaptation

En ce qui concerne l’immobilier, nous gérons les changements climatiques au moyen de mesures d’atténuation : réduction des émissions de gaz à effet de serre et transition vers une économie à faibles émissions de carbone; et des mesures d’adaptation : nous nous préparons aux changements climatiques et à l’augmentation des risques de conditions météorologiques extrêmes. Nous participons aussi à une foule d’autres activités pour nous-mêmes, nos locataires, nos collectivités et notre planète dans son ensemble.

  • 1. Gérer les émissions de GES au moyen de mesures d’atténuation et d’adaptation.

  • 2. Investir dans l’efficacité et la technologie propre.

  • 3. Acheter des certificats d’énergie renouvelable pour compenser nos émissions et encourager le développement de l’énergie propre.

  • 4. Pournir des installations pour soutenir les efforts de nos locataires en vue de créer une économie propre.

  • 5. Offrir du soutien pour des modes de transport alternatifs (porte-vélos et bornes de recharge pour véhicules électriques) afin de réduire les émissions des locataires.

  • 6. Faciliter l’achat d’énergie verte pour nos locataires.

Étude de cas : L’immeuble du 980 Howe, reconnu comme le meilleur de sa catégorie par BOMA

Cet immeuble de bureaux de 16 étages de catégorie AAA, situé au centre-ville de Vancouver, a été reconnu comme le meilleur de sa catégorie dans le cadre des tout premiers prix Défi net zéro de BOMA. Ces prix reconnaissent les bâtiments de premier plan du secteur qui progressent vers une consommation nette zéro d’énergie et de carbone.

En savoir plus