Décisions hâtives et placements ne font pas bon ménage

Décisions hâtives et placements ne font pas bon ménage

Il n’est pas toujours facile de prendre des décisions de placement judicieuses, surtout en période d’incertitude. Lorsque nous sommes stressés, nous avons tendance à faire des choix moins réfléchis et nous sommes moins susceptibles de prendre le temps d’examiner attentivement tous les avantages et les inconvénients. Malheureusement, des décisions hâtives et spontanées ne nous aideront pas nécessairement à atteindre nos objectifs financiers à long terme. 

Le fait de prendre un peu de recul et de comprendre les biais cognitifs qui peuvent nous orienter dans la mauvaise direction peut nous aider à prendre de meilleures décisions financières et à accomplir les objectifs que nous nous efforçons d’atteindre. 

Que sont les biais cognitifs?

Les biais cognitifs sont des systèmes de croyances sous-jacents qui influencent la prise de décision. Il y a longtemps, le cerveau de nos ancêtres a évolué de façon à créer des raccourcis permettant de conserver l’énergie et d’agir rapidement en cas de danger. À cette époque, passer trop de temps à évaluer la gravité d’une menace pouvait avoir des conséquences fatales. Aujourd’hui, notre cerveau utilise encore ces anciennes techniques de survie, surtout lorsque nous nous sentons menacés par quelque chose, comme la volatilité et le recul des marchés.

Le fait de comprendre nos biais cognitifs peut nous aider à faire la lumière sur toutes nos décisions, des amis que nous choisissons aux offres d’emploi que nous acceptons, en passant par les achats que nous faisons et la façon dont nous investissons. Consultez cette vidéo pour obtenir une bonne explication du concept.

Examen approfondi des biais courants

L’économie comportementale est l’étude de la façon dont les épargnants prennent des décisions liées à l’argent. Les études dans ce domaine ont permis de déceler de nombreux biais qui influencent couramment les choix financiers des gens. Voici quelques exemples :

Excès de confiance

L’excès de confiance entre en jeu lorsque les gens surestiment leurs connaissances ou leurs capacités. En matière de placement, ils peuvent croire que leur niveau de compréhension des marchés est supérieur à ce qu’il est en réalité et penser que, si les choses ne se déroulent pas comme prévu, ils seront en mesure d’éviter de mauvais résultats. Ce biais peut amener les gens à prendre trop de risques, à détenir des portefeuilles trop concentrés et à effectuer des opérations trop fréquemment. Cela peut aussi les amener à ignorer les conseils des autres, y compris les conseillers professionnels.

Aversion pour les pertes

Les gens ressentent généralement plus la douleur occasionnée par les pertes que la joie découlant des gains; c’est ce que l’on appelle l’aversion pour les pertes. Cela peut amener les gens à garder leur argent « en sécurité » dans un compte d’épargne qui rapporte moins que le taux d’inflation, plutôt que d’investir dans des marchés qui peuvent générer des gains plus élevés, mais aussi de pertes. En raison de ce biais, les épargnants peuvent rater des occasions de faire fructifier leur patrimoine et d’atteindre leurs objectifs.

Illusion de contrôle

Lorsque les choses semblent chaotiques, les gens deviennent souvent anxieux et cherchent des moyens d’avoir un sentiment de contrôle. Face au sentiment d’impuissance, ils peuvent décider qu’il est préférable de faire quelque chose que de ne rien faire du tout. Cela peut les amener à négliger des stratégies réfléchies et à prendre des mesures inutiles et irrationnelles. De telles mesures peuvent donner l’illusion de contrôle, mais c’est un faux sentiment de contrôle qui peut faire dérailler les plans à long terme.

Représentativité

Le biais de représentativité explique pourquoi les gens considèrent le rendement récent des placements comme un indicateur de leur rendement futur. Nous avons tendance à supposer que les conditions actuelles du marché, les histoires qui font actuellement la manchette et même les conditions météorologiques actuelles peuvent aider à prévoir l’avenir, mais ce qui se passe en ce moment n’est pas nécessairement représentatif de ce qui se passera plus tard. Le fait de privilégier un échantillon de données trop réduit peut mener aux mauvaises conclusions. 

Ancrage

Les gens ont tendance à s’accrocher au premier élément d’information qu’ils obtiennent sur un sujet. Cette introduction devient le point d’ancrage par rapport auquel ils évaluent tous les renseignements subséquents. Par exemple, supposons qu’une personne tombe un jour sur un placement qui est évalué à 10 $ l’unité. Si la valeur du placement monte à 20 $, celui-ci semblera coûteux, même si c’est quand même une bonne valeur fondée sur les données fondamentales sous-jacentes. Le biais d’ancrage peut mener à des décisions reposant sur une première impression impulsive.

Élimination des biais grâce à un deuxième avis fiable

La reconnaissance des biais qui influencent nos décisions est une première étape importante, mais même lorsque nous savons qu’ils existent, il peut être difficile de les éviter. Demander l’avis d’un conseiller peut aider à prendre des décisions rationnelles, réfléchies et objectives, ainsi qu’à protéger la capacité d’un épargnant à atteindre ses objectifs financiers à long terme. 

Plus précisément, un conseiller peut :

  • Fournir des explications et des conseils simples, précis et directs
  • Expliquer les conséquences de prendre (ou de ne pas prendre) une décision
  • Comparer les résultats possibles des stratégies à faible risque et à risque élevé
  • Établir différents plans pour les éléments d’actif à long terme et à court terme
  • Donner des exemples concrets avec des chiffres réels pour illustrer différents cas de figure
  • Fournir un contexte et une perspective lucide à long terme
  • Aider à lier les placements à des objectifs de style de vie précis

Les décisions financières prises aujourd’hui peuvent avoir une incidence profonde sur le bien-être financier futur. Elles doivent donc être aussi éclairées et objectives que possible, même (peut-être surtout) lorsque les temps sont difficiles et que le stress peut nuire à la prise de décision. Les bons conseillers ont à cœur les intérêts des clients et ont probablement passé beaucoup de temps à apprendre à les connaître au-delà de leurs préférences de placement; ils savent ce que les clients veulent dans la vie, ce qu’ils aiment faire et qui sont les personnes les plus importantes pour eux. Dans cette optique, ils peuvent aider les clients à prendre de meilleures décisions financières. 

Alors, avant de faire un choix qui a une incidence sur votre situation financière, consultez votre conseiller. C’est une décision judicieuse; vous ne pouvez pas vous tromper.

© 2020 Gestion de placements Manuvie, tous droits réservés. Les personnes et les situations évoquées sont fictives et toute ressemblance avec des personnes vivantes ou décédées serait pure coïncidence. Le présent document est proposé à titre indicatif seulement. Il n’a pas pour objet de donner des conseils particuliers d’ordre financier, fiscal, juridique, comptable ou autre et les renseignements qu’il fournit ne doivent pas être considérés comme tels. Nombre des points analysés varient selon la province. Tout particulier ayant pris connaissance des renseignements formulés ici devrait s’assurer qu’ils sont appropriés à sa situation en demandant l’avis d’un spécialiste.

Les opinions exprimées sont celles de Gestion de placements Manuvie au moment de leur publication et elles pourraient changer en fonction de la conjoncture du marché et d’autres conditions. Bien que les analyses et renseignements présentés dans le présent document aient été compilés ou formulés à l’aide de sources jugées fiables, Gestion de placements Manuvie ne donne aucune garantie quant à leur précision, à leur exactitude, à leur utilité ou à leur exhaustivité, et n’accepte aucune responsabilité pour toute perte découlant de l’utilisation du présent document ou des renseignements et analyses qu’il contient. Gestion de placements Manuvie n’est nullement tenue de mettre à jour ces renseignements. Ni Gestion de placements Manuvie, ni ses sociétés affiliées, ni leurs administrateurs, dirigeants et employés n’assument de responsabilité pour quelque perte ou dommage direct ou indirect, ou quelque autre conséquence que pourrait subir quiconque agit sur la foi des renseignements du présent document.

Tous les aperçus et commentaires sont de nature générale et ponctuelle. Quoiqu’utiles, ces aperçus ne remplacent pas les conseils d’un spécialiste en fiscalité, en placement ou en droit. Il est recommandé aux clients de consulter un spécialiste qui évaluera leur situation personnelle. Ni Manuvie, ni Gestion de placements Manuvie limitée, ni Gestion de placements Manuvie, ni leurs sociétés affiliées, ni leurs représentants ne fournissent de conseils dans le domaine de la fiscalité, des placements ou du droit. Les rendements passés ne garantissent pas les résultats futurs. Le présent document a été préparé à titre indicatif seulement et ne constitue ni une offre ni une invitation à quiconque, de la part de Gestion de placements Manuvie, à acheter ou à vendre un titre, non plus qu’il indique une intention d’effectuer une opération dans un fonds ou un compte géré par Gestion de placements Manuvie. Aucune stratégie de placement ni aucune technique de gestion des risques ne peuvent garantir le rendement ni éliminer les risques. À moins d’indication contraire, toutes les données proviennent de Gestion de placements Manuvie.

Manuvie, Gestion de placements Manuvie, le M stylisé et Gestion de placements Manuvie sont des marques de commerce de La Compagnie d’Assurance-Vie Manufacturers et sont utilisées par elle, ainsi que par ses sociétés affiliées sous licence.

Le magazine Solutions

Le magazine Solutions

Gestion de placements Manuvie

Read bio