La résilience de l’économie américaine au début de 2024 place les actions sur de solides bases

La résilience de l’économie américaine dans un contexte de taux élevés devrait constituer un catalyseur durable pour les actions jusqu’à la fin de 2024. Nous explorons des idées de sélection de titres dans les secteurs où nous voyons les occasions les plus intéressantes au sein d’une économie stimulée par des dépenses de consommation robustes et durables, un système bancaire sain et des tendances positives sur le marché immobilier. Selon nous, chacun de ces facteurs favorables devrait s’accentuer compte tenu de la probabilité d’une baisse des taux d’intérêt au cours de l’année.

Bien que nous restions attentifs aux signes d’un recul potentiel dans le sillage des hausses de taux d’intérêt marquées par la Réserve fédérale américaine (Fed) depuis mars 2022, nous faisons partie de ceux qui continuent de croire que l’économie évitera une récession ou un atterrissage brutal, ce que confirment les données du début de 2024. Avec de modestes baisses de taux pointant à l’horizon dans les mois à venir, il semble que la Fed ait réussi à orchestrer un atterrissage en douceur tout en plaçant l’inflation sur une trajectoire descendante; toute décélération économique devrait être superficielle et de courte durée, selon nous. Les dépenses de détail se sont bien maintenues ces derniers mois, ce qui indique que les consommateurs ont réussi à s’adapter à l’augmentation des coûts d’emprunt résultant des hausses de taux de la Fed. Les entreprises semblent également s’être adaptées à des taux plus élevés et le marché du travail est resté solide, la croissance de l’emploi dépassant les attentes générales.

Jusqu’à la fin de 2024, nous nous attendons à ce que la trajectoire globale de l’économie s’accélère, grâce à la résilience des consommateurs, à la stabilité des taux et au regain de confiance des entreprises. Dans ce contexte, nous pourrions assister à un niveau élevé d’incertitude économique – ainsi qu’à des épisodes de volatilité sur les marchés – au cours d’une année marquée par des risques géopolitiques accrus et des élections clés aux États-Unis et au sein de plusieurs autres grandes économies.

Principaux secteurs à surveiller jusqu’à la fin de 2024

Bien qu’un tel contexte présente des défis, nous pensons qu’il est bien adapté aux gestionnaires de placements actifs employant une méthode ascendante qui cherchent à repérer les occasions telles que les erreurs de valorisation des titres. Une approche rigoureuse des valorisations peut être d’une importance cruciale dans des périodes comme celle-ci et, en gardant à l’esprit les tendances des bénéfices cette année, nous concentrons une grande partie de notre attention sur ces secteurs clés, où nous voyons une abondance d’occasions :

  • Constructeurs de maisons – Ce segment de marché s’est montré relativement résilient à notre avis, compte tenu de l’impact négatif que les taux hypothécaires élevés ont eu sur les ventes de logements et les commandes des constructeurs de maisons. Après avoir atteint des sommets en octobre et novembre derniers, les taux hypothécaires ont baissé dans l’attente d’une réduction imminente des taux, ce qui, selon nous, fournira le catalyseur nécessaire aux acheteurs potentiels de logements qui attendent le moment propice. Pour les constructeurs, nous voyons un potentiel de croissance particulièrement fort dans les nombreux marchés locaux qui manquent de logements abordables; beaucoup de ces marchés ont besoin d’une augmentation de l’offre. Nous avons sélectionné des constructeurs dont les fondamentaux sont solides, comme la croissance régulière des revenus sur le long terme et la résilience des carnets de commandes de logements neufs, même dans le contexte de hausse de l’inflation et des taux d’intérêt des dernières années. Certaines de ces sociétés se sont récemment négociées à de faibles valorisations, ce qui offre ce que nous considérons comme une marge de sécurité du point de vue des placements, si l’on tient compte des autres facteurs favorables de ces titres.

Les taux hypothécaires ont commencé à baisser à la fin de 2023 en prévision de la diminution des taux d’intérêt

Moyenne des prêts hypothécaires à taux fixe sur 30 ans et taux effectif des fonds fédéraux de janvier 2020 à janvier 2024 (%)

Ce graphique montre l’évolution de la moyenne des prêts hypothécaires à taux fixe sur 30 ans et du taux effectif des fonds fédéraux de janvier 2020 à janvier 2024. Les taux hypothécaires et les taux d’intérêt ont augmenté avec l’accélération de l’inflation en 2022, mais les taux hypothécaires ont commencé à baisser à la fin de 2023, dans l’attente d’une diminution imminente des taux d’intérêt. Ce graphique montre l’évolution de la moyenne des prêts hypothécaires à taux fixe sur 30 ans et du taux effectif des fonds fédéraux de janvier 2020 à janvier 2024. Les taux hypothécaires et les taux d’intérêt ont augmenté avec l’accélération de l’inflation en 2022, mais les taux hypothécaires ont commencé à baisser à la fin de 2023, dans l’attente d’une diminution imminente des taux d’intérêt.

Sources : Réserve fédérale américaine, Freddie Mac, février 2024. Les rendements passés ne garantissent pas les résultats futurs.

  • Banques – Le potentiel de croissance du secteur bancaire est également lié à la trajectoire descendante que nous estimons être celle des taux d’intérêt et à l’impact positif qui en résultera sur l’activité de prêt hypothécaire. Si, au début de 2023, un petit nombre de banques ont fait faillite en raison d’une pénurie de liquidités provoquée en partie par des taux élevés, ces revers se sont limités à quelques institutions régionales sur des marchés spécialisés. Dans l’ensemble, les banques sont restées bien capitalisées, comme le montrent les résultats de la dernière série de tests de résistance annuels menés par la Fed. Par exemple, les 23 banques tenues de passer le test en 2023 ont obtenu de meilleurs résultats que l’année précédente, chaque institution dépassant ses exigences minimales de fonds propres dans un contexte hypothétique de récession. Nous pensons que la vigueur globale du secteur s’est considérablement améliorée par rapport à il y a une quinzaine d’années, lorsqu’une crise financière mondiale – le catalyseur qui a conduit à l’exigence réglementaire de tests de résistance aux États-Unis – a été déclenchée par un large éventail de facteurs, notamment des banques sous-capitalisées, un marché immobilier en surchauffe et un surendettement des consommateurs. Dans le secteur bancaire actuel, les institutions sensibles aux marchés financiers qui génèrent des revenus de services bancaires d’investissement sont notre principal centre d’attention du point de vue des placements. Nous voyons actuellement un fort potentiel pour ce segment en raison des perspectives de reprise des premiers et deuxièmes appels publics à l’épargne et de l’émission de titres de créance après la période de faible activité des deux dernières années.
  • Commerce électronique – Du côté des actions de croissance, certaines sociétés de commerce électronique nous semblent offrir des combinaisons attrayantes de valorisations raisonnables et d’un fort potentiel de croissance. L’un des catalyseurs de ce segment est l’amélioration récente de la santé financière des consommateurs américains de la classe moyenne, qui comptent pour 70 % de l’ensemble des dépenses de détail1. Comme les salaires augmentent plus rapidement que les prix depuis le début de 2023 et qu’une baisse de taux est attendue au cours de l’année, les sociétés de commerce électronique nous semblent bien positionnées pour tirer parti d’une augmentation potentielle des dépenses discrétionnaires.     

 

Malgré les risques, les perspectives de consommation aux États-Unis ont continué à s’améliorer

L’économie américaine est confrontée à des défis, notamment une hausse récente de l’endettement des consommateurs. Toutefois, nous estimons que l’endettement des consommateurs est gérable, compte tenu de l’amélioration de la situation financière générale de la plupart des Américains ces dernières années. Par exemple, un sondage de la Fed mené en octobre 2023 a révélé que la valeur nette médiane réelle des familles américaines a augmenté de 37 % entre 2019 et 2022. Au cours de cette période, la part des familles endettées par carte de crédit est restée relativement stable, à environ 45 %, et les soldes de cartes de crédit ont diminué. En outre, les coûts du service de la dette des ménages par rapport au revenu disponible sont restés proches des creux enregistrés en 1980, bien que le ratio ait récemment dépassé les creux enregistrés en 2020 et 2021, lorsque les versements de stimulation financière du gouvernement ont soutenu les consommateurs pendant la pandémie de COVID-19.

Les coûts du service de la dette des consommateurs sont restés près de leurs niveaux les plus bas depuis des décennies

Coûts du service de la dette des ménages par rapport au revenu disponible, de janvier 1980 à juin 2023 (%)

Ce graphique montre l’évolution du ratio des coûts du service de la dette des ménages par rapport au revenu disponible de janvier 1980 à juin 2023. Le ratio a atteint un sommet à la fin de 2007, avant la crise financière et la récession mondiales, avant d’atteindre un creux en 2020, pendant la pandémie de COVID-19. Le ratio a augmenté plus récemment, mais est resté à des niveaux historiquement bas en 2023. Ce graphique montre l’évolution du ratio des coûts du service de la dette des ménages par rapport au revenu disponible de janvier 1980 à juin 2023. Le ratio a atteint un sommet à la fin de 2007, avant la crise financière et la récession mondiales, avant d’atteindre un creux en 2020, pendant la pandémie de COVID-19. Le ratio a augmenté plus récemment, mais est resté à des niveaux historiquement bas en 2023.

Source : Réserve fédérale américaine, janvier 2024. Les périodes de récession utilisées sont celles définies par le National Bureau of Economic Research. Les rendements passés ne garantissent pas les résultats futurs.

Compte tenu du potentiel de reprise de la croissance des bénéfices jusqu’à la fin de 2024, nous pensons que les valorisations dans les trois secteurs susmentionnés et dans d’autres segments du marché pourraient devenir plus attrayantes dans les mois à venir. Dans un tel contexte, nous voyons de nombreuses occasions sur l’ensemble du spectre des actions, y compris les actions de valeur et certaines actions de croissance.

L’équipe est rassurée par la santé continue des consommateurs, par la vigueur du marché de l’emploi, par un montant record de liquidités sur la touche, par la rentabilité des entreprises et la solidité de leurs bilans, ainsi que par l’importance de la demande refoulée et des plans de dépenses d’investissement. Nous tentons de rester rigoureusement concentrés sur la sélection ascendante des titres tout en mettant l’accent sur les sociétés financièrement solides, dotées d’avantages concurrentiels, capables de générer des flux de trésorerie importants sur de longues périodes et au cours attrayant par rapport à notre estimation de leur valeur.

 

1 Empirical Research Partners LLC, 2024.

Les placements comportent des risques, y compris le risque de perte du capital. Les marchés des capitaux sont volatils et peuvent considérablement fluctuer sous l’influence d’événements liés aux sociétés, aux secteurs, à l’économie, à la politique, à la réglementation et aux marchés. Les renseignements fournis ne tiennent pas compte de la convenance des placements, des objectifs de placement, de la situation financière, ni des besoins particuliers d’une personne donnée.

Tous les aperçus et commentaires sont de nature générale et ponctuelle. Quoiqu’utiles, ces aperçus ne remplacent pas les conseils d’un spécialiste en fiscalité, en placement ou en droit. Il est recommandé aux clients actuels et potentiels de consulter un spécialiste qui évaluera leur situation personnelle. Ni Gestion de placements Manuvie, ni ses sociétés affiliées, ni ses représentants (collectivement, « Gestion de placements Manuvie ») ne fournissent de conseils dans le domaine de la fiscalité, des placements ou du droit.

Le présent document est réservé à l’usage exclusif des personnes ayant le droit de le recevoir aux termes des lois et des règlements applicables des territoires de compétence. Les opinions exprimées sont celles de l’auteur ou des auteurs et elles peuvent changer sans préavis. Nos équipes de placement peuvent avoir des opinions différentes et, par conséquent, prendre des décisions de placement différentes. Ces opinions ne reflètent pas nécessairement celles de Gestion de placements Manuvie. Bien que les renseignements et analyses figurant dans ce document aient été compilés ou formulés à l’aide de sources jugées fiables, Gestion de placements Manuvie ne donne aucune garantie quant à leur précision, à leur exactitude, à leur utilité ou à leur exhaustivité et n’accepte aucune responsabilité pour toute perte découlant de l’utilisation de ces renseignements ou analyses. Ce document peut comprendre des prévisions ou d’autres énoncés de nature prospective portant sur des événements futurs, des objectifs, des stratégies de gestion ou d’autres prévisions et n’est à jour qu’à la date indiquée. Les renseignements fournis dans ce document, y compris les énoncés concernant les tendances des marchés des capitaux, sont fondés sur la conjoncture, qui évolue au fil du temps. Ces renseignements peuvent changer à la suite d’événements ultérieurs touchant les marchés ou pour d’autres motifs. Gestion de placements Manuvie n’est nullement tenue de mettre à jour ces renseignements.

Gestion de placements Manuvie n’assume pas de responsabilité pour quelque perte ou dommage direct ou indirect, ou quelque autre conséquence que pourrait subir quiconque agit sur la foi des renseignements du présent document. Le présent document a été produit à titre informatif seulement et ne constitue ni une recommandation, ni un conseil professionnel, ni une offre, ni une invitation à quiconque, de la part de Gestion de placements Manuvie, relativement à l’achat ou à la vente d’un titre ou à l’adoption d’une approche de placement, non plus qu’il indique une intention d’effectuer une opération dans un fonds ou un compte géré par Gestion de placements Manuvie. Aucune stratégie de placement ni aucune technique de gestion des risques ne peut garantir le rendement ni éliminer les risques, peu importe la conjoncture du marché. La diversification ou la répartition de l’actif ne sont pas garantes de profits et n’éliminent pas le risque de perte dans quelque marché que ce soit. À moins d’indication contraire, toutes les données proviennent de Gestion de placements Manuvie. Les rendements passés ne garantissent pas les résultats futurs.

Le présent document n’a été soumis à aucun examen de la part d’un organisme de réglementation des valeurs mobilières ou autre et il n’a été déposé auprès d’aucun de ces organismes. Il peut être distribué, s’il y a lieu, par Gestion de placements Manuvie et ses filiales et sociétés affiliées, qui comprennent la marque John Hancock Investment Management. © Gestion de placements Manuvie. Tous droits réservés, 2024. Reproduit par Patrimoine Manuvie et Gestion privée Manuvie avec la permission du titulaire du droit d’auteur. Les déclarations faites et les opinions exprimées aux présentes sont celles de l’auteur. Patrimoine Manuvie et Gestion privée Manuvie ne peuvent garantir l’exactitude ou l’exhaustivité des déclarations ou des données.

Manuvie, Gestion de placements Manuvie, le M stylisé et Gestion de placements Manuvie & M stylisé sont des marques de commerce de La Compagnie d’Assurance-Vie Manufacturers et sont utilisées par elle, ainsi que par ses sociétés affiliées sous licence.

Emory W. (Sandy) Sanders, Jr., CFA

Emory W. (Sandy) Sanders, Jr., CFA, 

Gestionnaire de portefeuille principal, Actions américaines de valeur de base

Gestion de placements Manuvie

Lire la bio
Jonathan T. White, CFA

Jonathan T. White, CFA, 

Gestionnaire de portefeuille principal, Actions américaines de valeur de base

Gestion de placements Manuvie

Lire la bio