Volatilité des marchés et conseils pour la négociation de FNB

Voici donc des stratégies de négociation et d’exécution à garder à l’esprit compte tenu des récents événements survenus sur le marché et partout dans le monde. 

Le point sur la volatilité des marchés

Les actions canadiennes n’ont jamais chuté autant ni aussi rapidement que de la fin de février à la mi-mars 2020. Dans la semaine du 9 au 13 mars, le marché canadien a connu deux jours de baisse en bourse – de 10 % et de 12 %, respectivement. Le 12 mars, il a enregistré la plus importante chute en une journée depuis plus de 80 ans. Si les marchés ont rebondi le 13 mars, ils ont conservé un rythme accéléré et n’ont pas été sans défi pour les participants. En plus des baisses en points et en pourcentages, la vitesse et le volume des opérations ont atteint des niveaux sans précédent au cours des trois derniers mois1.

La période a été ponctuée par plusieurs arrêts des opérations sur les bourses américaines et canadiennes. Cette volatilité spectaculaire a influencé la structure du marché, forçant les participants à s’adapter :

  • aux arrêts des opérations sur certains titres (en dehors des arrêts généraux de niveau 1 sur les bourses);
  • à des retards dans les échanges de données et à d’autres problèmes techniques.

Au cours des dernières semaines, cette situation a parfois influé sur les prix intrajournaliers et les écarts acheteur-vendeur de certains FNB inscrits au Canada. 

Investir dans des FNB dans le contexte actuel

Alors que le monde est aux prises avec une réaction mondiale sans précédent à la pandémie de COVID-19, les marchés pourraient continuer de connaître des niveaux de volatilité élevés. Lorsque la volatilité s’intensifie, il est particulièrement important de réfléchir à la négociation de FNB et à l’exécution des opérations sur FNB. Voici donc des tactiques que devraient absolument employer les investisseurs qui souhaitent acheter ou vendre des FNB dans un tel contexte. 

Utilisez des ordres à cours limité 

S’il est toujours recommandé d’utiliser des ordres à cours limité pour acheter ou vendre des FNB, c’est une stratégie particulièrement importante en période de volatilité. Le prix intrajournalier d’un FNB dépend de celui de ses titres sous-jacents. Lorsque les marchés sont volatils, les perturbations qui créent un flou dans le prix des titres sous-jacents d’un FNB ont une incidence sur le prix de ce dernier, ce qui peut élargir temporairement les écarts acheteur-vendeur. Si un ordre est passé alors que les écarts de cotation sont élargis, l’opération risque d’être exécutée à un prix moins qu’optimal. Pour éviter cette situation, les ordres à cours limité sont recommandés en tout temps, mais surtout en période de volatilité accrue. 

Attendez que le marché soit prêt 

Il n’est généralement pas recommandé d’effectuer des opérations immédiatement après l’ouverture du marché (généralement 15 minutes ou plus). En effet, à l’ouverture, les teneurs de marché doivent assimiler tous les renseignements sur le prix des titres sous-jacents des fonds, pour plusieurs bourses, et parfois dans plusieurs pays. Il leur faut de 10 à 15 minutes pour intégrer et vérifier tous ces renseignements avant d’afficher des prix exacts et les écarts acheteur-vendeur normalement prévus. En période de forte volatilité des marchés, il peut être encore plus long d’intégrer tous les renseignements sur les prix en début de journée. 

Lorsque la volatilité persiste pendant plusieurs jours comme on l’a observé récemment, intégrer les renseignements sur les prix peut prendre plus de temps. Il est donc préférable d’être patient et d’attendre que les prix et les écarts acheteur-vendeur « s’installent » dans leurs fourchettes prévues avant de passer un ordre à cours limité pour acheter ou vendre. 

Effectuez des opérations seulement lorsque le marché sous-jacent est ouvert

Les prix intrajournaliers et les écarts de cotation des FNB sont représentatifs des prix intrajournaliers et des écarts de cotation de leurs titres sous-jacents. Par conséquent, il est souvent recommandé d’acheter ou de vendre des FNB lorsque les marchés des titres sous-jacents sont ouverts, car c’est à ce moment que les prix sont les plus précis. Cela est particulièrement important en période de volatilité, car une fois qu’un marché est fermé (comme en Europe), les teneurs de marché doivent s’adapter à la fluctuation prévue des prix dans ce marché. En période de volatilité, surtout lorsque la situation évolue rapidement, il peut devenir plus difficile de déterminer le momentum des prix, ce qui peut avoir une incidence sur les prix et les écarts acheteur-vendeur des FNB. 

Communiquer, c’est essentiel

Il est toujours judicieux de communiquer avec le pupitre de négociation pour les produits destinés aux particuliers ou aux marchés institutionnels, ou avec l’équipe des marchés des capitaux du promoteur de FNB. Ce l’est particulièrement lorsque les marchés sont volatils. À titre d’exemple, voici ce que peut faire le pupitre de négociation des FNB, Marchés des capitaux, de Gestion de placements Manuvie :

  1. Travailler en partenariat avec le pupitre de négociation d’un conseiller afin d’assurer le bon déroulement des opérations. 
  2. Fournir un point de vue sur les écarts acheteur-vendeur normaux ou prévus.
  3. Offrir des conseils sur l’exécution d’opérations plus complexes, par exemple sur une plateforme ou dans un portefeuille modèle.

Alors que le secteur des FNB au Canada célèbre ses 30 ans d’existence et que l’actif des FNB atteint un niveau record2, le soutien et l’expertise sont des éléments qui continueront d’être déterminants pour la réussite des investisseurs. 

Sources : Gestion de placements Manuvie. Bloomberg, au 16 mars 2020.

2 Source : Association canadienne des FNB, actifs des FNB au Canada, 211,1 G$ au 31 janvier 2020.

Les opinions exprimées sont celles de Gestion de placements Manuvie au moment de leur publication et elles pourraient changer en fonction de la conjoncture du marché et d’autres conditions. Bien que les analyses et renseignements présentés dans le présent document aient été compilés ou formulés à l’aide de sources jugées fiables, Gestion de placements Manuvie ne donne aucune garantie quant à leur précision, à leur exactitude, à leur utilité ou à leur exhaustivité, et n’accepte aucune responsabilité pour toute perte découlant de l’utilisation du présent document ou des renseignements et analyses qu’il contient. Gestion de placements Manuvie n’est nullement tenue de mettre à jour ces renseignements. Ni Gestion de placements Manuvie, ni ses sociétés affiliées, ni leurs administrateurs, dirigeants et employés n’assument de responsabilité pour quelque perte ou dommage direct ou indirect, ou quelque autre conséquence que pourrait subir quiconque agit sur la foi des renseignements du présent document.

Tous les aperçus et commentaires sont de nature générale et ponctuelle. Quoiqu’utiles, ces aperçus ne remplacent pas les conseils d’un spécialiste en fiscalité, en placement ou en droit. Il est recommandé aux clients de consulter un spécialiste qui évaluera leur situation personnelle. Ni Manuvie, ni Gestion de placements Manuvie limitée, ni Gestion de placements Manuvie, ni leurs sociétés affiliées, ni leurs représentants ne fournissent de conseils dans le domaine de la fiscalité, des placements ou du droit. Les rendements passés ne garantissent pas les résultats futurs. Le présent document a été préparé à titre indicatif seulement et ne constitue ni une offre ni une invitation à quiconque, de la part de Gestion de placements Manuvie, à acheter ou à vendre un titre, non plus qu’il indique une intention d’effectuer une opération dans un fonds ou un compte géré par Gestion de placements Manuvie. Aucune stratégie de placement ni aucune technique de gestion des risques ne peuvent garantir le rendement ni éliminer les risques.

À moins d’indication contraire, toutes les données proviennent de Gestion de placements Manuvie. Manuvie, le M stylisé et Gestion de placements Manuvie sont des marques de commerce de La Compagnie d’Assurance-Vie Manufacturers et sont utilisées par elle, ainsi que par ses sociétés affiliées sous licence.

Jordan Blain

Jordan Blain, 

Directeur FNB

Gestion de placements Manuvie

Lire la bio