Le problème mondial de l’eau : les risques et les occasions que tous les investisseurs devraient prendre en considération

Gestion de placements Manuvie s’engage à aider ses clients à atteindre leurs objectifs, à constituer des portefeuilles résilients – y compris en lien avec les changements climatiques – et, le cas échéant, à poser des gestes ayant des répercussions positives sur la nature. Nous pensons que les risques et les occasions liés à l’eau peuvent être des facteurs déterminants d’un point de vue financier, qui devraient être intégrés aux stratégies de placement et à la gestion des actifs opérationnels.

Pas assez et trop à la fois : comprendre les divers aspects de la crise mondiale de l’eau

Les Nations Unies décrivent les changements climatiques comme « essentiellement une crise de l’eau » révélée par une pénurie croissante de cette ressource et les dangers de plus en plus graves qui s’y rattachent, comme les inondations, les sécheresses et les tempêtes. Aujourd’hui, plus de 50 % des villes du monde et 75 % de toutes les zones agricoles irriguées connaissent des pénuries d’eau récurrentes. Dans le même temps, les catastrophes liées à l’eau ont compté pour 70 % de tous les décès attribuables à des catastrophes naturelles au cours des 50 dernières années et causent plus de 200 millions de dollars de pertes économiques chaque jour.

Les changements climatiques et la surexploitation non viable de ressources en eau limitées dans certaines régions du monde ajoutent à l’aggravation de la pénurie, ce qui produit des effets économiques, sociaux et environnementaux négatifs mesurables. Dans un contexte de pénurie croissante, les populations mondiales augmentent et l’on prévoit que la demande en eau continuera à croître dans une mesure qui pourrait atteindre 30 % d’ici 2050.

La demande en eau s’accroît et cette ressource se raréfie de plus en plus, ce qui pose des défis réels et fondamentaux au secteur industriel, à la société et à l’environnement, sans compter que cela ira en empirant. Les effets négatifs potentiels d’une consommation d’eau non viable pourraient s’aggraver en l’absence de régimes de gouvernance, d’établissement de politiques et de gestion solides et coordonnés, l’adoption de tels régimes étant l’une des composantes clés de l’Objectif de développement durable n° 6 : eau propre et assainissement des Nations Unies.

Dans ce contexte, la publication de l’énoncé sur l’eau de Gestion de placements Manuvie atteste de l’importance de l’eau en tant que facteur de l’avenir de la gestion de placements. Comme l’accès à de l’eau potable utilisable est fondamental pour la subsistance et la santé des gens, les écosystèmes et l’économie mondiale, et que les dangers naturels relatifs à l’eau tels que les inondations et les sécheresses peuvent par ailleurs avoir des effets très dévastateurs, nous pensons que les risques et les occasions liés à l’eau peuvent être des facteurs déterminants d’un point de vue financier, qui devraient être intégrés aux stratégies de placement et au processus de gestion des actifs opérationnels.

Les 15 PIB les plus élevés d’ici 2050

Un graphique à barres montre le stress hydrique de référence dans les pays classés en fonction de la taille de leur PIB, qui prévoit un stress hydrique particulier pour la Chine continentale, l’Inde et les États-Unis d’ici 2050.

Source : wri.org/aqueduct, 16 août 2023. PIB : produit intérieur brut.

L’amélioration des technologies hydriques et la perspective de leur progression continue recèlent de réelles possibilités d’accroître l’efficacité de l’utilisation de l’eau et de tirer une valeur accrue de l’eau consommée. Les progrès de ces technologies et l’amélioration du processus de valorisation de l’eau grâce à la comptabilisation du capital naturel et à une plus grande attention accordée à des solutions fondées sur la nature, c’est-à-dire des solutions inspirées et soutenues par la nature, tout cela représente une occasion sans précédent, parmi quelques autres, d’atténuer les répercussions futures des changements climatiques, de la pénurie d’eau et des dangers naturels liés à l’eau.

Comment Gestion de placements Manuvie gère les risques et les occasions liés à l’eau

« Si le changement climatique était un requin, alors l’eau en serait les dents. » Cette phrase met en relief le fait qu’une partie importante du risque lié au climat pour les placements de divers types et leur gestion opérationnelle est tributaire d’un excès ou d’un manque d’eau.

Compte tenu de l’importance de l’eau pour les placements et leur gestion, nous avons mis en place une équipe mondiale interne qui se consacre au domaine de l’eau afin de favoriser la connaissance de la concurrence, l’optimisation opérationnelle, le ciblage des placements stratégiques et la gestion de la réputation.

Accroître l’efficacité de l’utilisation de l’eau pour ce qui est des actifs à revenu fixe et des actions

Pour les instruments cotés en bourse, nous mobilisons des entreprises dans lesquelles nous investissons lorsque nous recensons des dépendances et des effets hydriques. Nous encourageons ces entreprises à évaluer et à surveiller ces dépendances et ces effets, à fixer des objectifs et à rendre compte de leurs activités, à réduire leur consommation d’eau et la pollution qu’elle crée, à assurer la surveillance du conseil d’administration et de la direction générale, et à investir dans des solutions. Nous nous attendons à ce qu’elles atténuent l’impact de leurs activités sur les écosystèmes essentiels à l’approvisionnement en eau et à la protection de la biodiversité aquatique, à ce qu’elles procurent un accès à l’eau et à l’assainissement aux collectivités touchées par leurs activités ou leurs produits, et à ce qu’elles évaluent les risques liés à l’eau dans leur chaîne de valeur. Cela est particulièrement important pour les entreprises qui poursuivent des activités dans des zones où le stress hydrique est élevé, dans des secteurs très dépendants de l’eau et dans des secteurs industriels présentant des risques élevés en ce qui a trait à la quantité d’eau consommée ou à la qualité de cette eau.

Par exemple, la production de semi-conducteurs requiert de grands volumes d’eau. Comme cela implique un risque lié à l’eau, nous sommes intervenus auprès d’une de nos sociétés en portefeuille œuvrant dans le domaine des semi-conducteurs en Chine et au sujet de laquelle nous avions déterminé qu’elle était particulièrement exposée à un risque lié à l’eau en raison de l’augmentation rapide de sa consommation de cette ressource. Nous avons encouragé cette société à faire des évaluations du risque hydrique, à se fixer comme objectif d’accroître le recyclage des eaux usées, à réduire sa consommation d’eau totale et à divulguer les risques climatiques de nature physique en suivant à cette fin les recommandations du Groupe de travail sur l’information financière relative aux changements climatiques.

Depuis cette intervention, l’entreprise a pris plusieurs mesures visant à mieux gérer le risque lié à l’eau, y compris en déterminant le stress hydrique exercé par sa production et en établissant des cibles de réduction de la consommation d’eau. Il est à noter ici qu’un fournisseur de données indépendant a par la suite haussé la cote de l’émetteur dans ce domaine.

Les investisseurs ont besoin d’outils et de méthodes améliorés pour tenir compte de l’eau

Nous investissons dans une économie et une société mondiales qui dépendent de l’eau, mais dans un environnement où il existe des problèmes importants liés à cette ressource ainsi qu’une grande incertitude en matière de politiques, de sorte qu’il est plus difficile de prendre des décisions de placement éclairées. Pour prendre de telles décisions en tenant davantage compte des facteurs liés à l’eau, les investisseurs ont besoin de ce qui suit :

  • Des méthodologies reproductibles qui valorisent l’eau de manière appropriée et permettent d’évaluer les risques afin de déterminer la valeur future potentielle des placements liés à l’eau
  • Des données rigoureuses qui permettront de recenser, d’analyser et d’atténuer ces risques (et de déterminer quels secteurs offrent des possibilités liées à l’eau)
  • Une expertise qui les aidera à gérer efficacement les politiques et les modifications réglementaires relatives à l’eau et leur incidence éventuelle sur les actifs et les placements (rendement en valeur des actifs et en revenus)

En se concentrant sur ces facteurs, Gestion de placements Manuvie croit que les investisseurs pourront calculer et évaluer avec plus de précision les possibilités liées à l’eau, sinon ils seront plus en mesure de soupeser les risques afférents.

Protéger la valeur et en créer

Nous pensons que les risques et les occasions liés à l’eau peuvent être des facteurs déterminants d’un point de vue financier et qu’ils pourraient engendrer des résultats positifs ou négatifs pour les placements dans le futur. Pour ce qui est de la suite des choses, nous estimons qu’il existe deux occasions fondamentales pour les investisseurs qui tiennent davantage compte de l’eau aux fins des placements qu’ils effectuent dans la mesure où cela leur offrirait la possibilité de protéger la valeur des actifs en cernant les risques liés à l’eau qui pourraient rogner celle-ci au fil du temps, et de créer éventuellement de la valeur en exploitant les occasions de profiter des avantages financiers associés aux caractéristiques positives de l’eau. De plus, l’eau se retrouve au cœur du débat sur la comptabilisation du capital naturel et les solutions axées sur la nature, lesquelles représentent une innovation intéressante dans le domaine des placements, susceptible d’engendrer toute une série d’effets positifs.

Grâce à l’expertise de notre équipe spécialisée responsable du dossier de l’eau, de professionnels du développement durable considéré de façon plus générale et d’équipes de placement très expérimentées, nous intégrons de plus en plus de nouveaux outils et méthodes liés à l’eau à nos processus de placement ainsi qu’à la gestion des actifs opérationnels. Nous considérons que cette initiative jouera un rôle essentiel dans la réussite future des placements de nos clients.

Les placements comportent des risques, y compris le risque de perte du capital. Les marchés des capitaux sont volatils et peuvent considérablement fluctuer sous l’influence d’événements liés aux sociétés, aux secteurs, à la politique, à la réglementation, au marché ou à l’économie.  Ces risques sont amplifiés dans le cas des placements effectués dans les marchés émergents. Le risque de change s’entend du risque que la fluctuation des taux de change ait un effet négatif sur la valeur des placements détenus dans un portefeuille.

Les renseignements fournis ne tiennent pas compte de la convenance des placements, des objectifs de placement, de la situation financière ni des besoins particuliers d’une personne donnée. Nous vous invitons à évaluer la convenance de tout type de placement à la lumière de votre situation personnelle et à consulter un spécialiste, au besoin.

Le présent document est destiné à l’usage exclusif des destinataires dans les territoires qui sont autorisés à le recevoir en vertu des lois en vigueur. Les opinions exprimées dans le présent document sont celles de l’auteur ou des auteurs. Elles peuvent être modifiées sans préavis. Nos équipes de placement peuvent avoir des opinions différentes et par conséquent prendre des décisions de placement différentes. Ces opinions ne reflètent pas nécessairement celles de Gestion de placements Manuvie ou de ses sociétés affiliées. Bien que les renseignements et analyses présentés dans le présent document aient été compilés ou formulés à l’aide de sources jugées fiables, Gestion de placements Manuvie ne donne aucune garantie quant à leur précision, à leur exactitude, à leur utilité ou à leur exhaustivité, et n’accepte aucune responsabilité pour toute perte découlant de l’utilisation des renseignements ou des analyses présentés. Le présent document peut comprendre des prévisions ou d’autres énoncés de nature prospective portant sur des événements futurs, des objectifs, des stratégies de gestion ou d’autres prévisions, et n’est à jour qu’à la date indiquée. Les renseignements fournis dans le présent document, y compris les énoncés concernant les tendances des marchés des capitaux, sont fondés sur la conjoncture des marchés, qui changera au fil du temps. Ces renseignements peuvent changer par suite d’événements ultérieurs touchant les marchés ou pour d’autres motifs. Gestion de placements Manuvie n’est nullement tenue de mettre à jour ces renseignements.

Ni Gestion de placements Manuvie, ni ses sociétés affiliées, ni leurs administrateurs, dirigeants et employés n’assument de responsabilité pour quelque perte ou dommage direct ou indirect, ou quelque autre conséquence que pourrait subir quiconque agit sur la foi des renseignements du présent document.  Tous les aperçus et commentaires sont de nature générale et ponctuelle. Quoiqu’utiles, ces aperçus ne remplacent pas les conseils d’un spécialiste en fiscalité, en placement ou en droit. Il est recommandé aux clients de consulter un spécialiste qui évaluera leur situation personnelle. Ni Manuvie, ni Gestion de placements Manuvie, ni leurs sociétés affiliées, ni leurs représentants ne fournissent de conseils dans le domaine de la fiscalité, des placements ou du droit. Le présent document a été préparé à titre informatif seulement et ne constitue ni une recommandation, ni un conseil professionnel, ni une offre, ni une invitation à quiconque, de la part de Gestion de placements Manuvie, relativement à l’achat ou à la vente d’un titre ou à l’adoption d’une stratégie de placement, non plus qu’il indique une intention d’effectuer une opération dans un fonds ou un compte géré par Gestion de placements Manuvie. Aucune stratégie de placement ni aucune technique de gestion des risques ne peuvent garantir le rendement ni éliminer les risques. La diversification ou la répartition de l’actif ne sont pas garantes de profits et n’éliminent pas le risque de perte. À moins d’indication contraire, toutes les données proviennent de Gestion de placements Manuvie. Les rendements passés ne garantissent pas les résultats futurs.

À propos de Gestion de placements Manuvie

Gestion de placements Manuvie est le secteur mondial de gestion de patrimoine et d’actifs de la Société Financière Manuvie. Nous comptons plus d’un siècle d’expérience en gestion financière au service des clients institutionnels et des particuliers et dans le domaine des régimes de retraite, à l’échelle mondiale. Notre approche spécialisée de la gestion de fonds comprend les stratégies très différenciées de nos équipes expertes en titres à revenu fixe, actions spécialisées, solutions multiactifs et marchés privés, ainsi que l’accès à des gestionnaires d’actifs spécialisés et non affiliés du monde entier grâce à notre modèle multigestionnaire.

Le présent document n’a été soumis à aucun examen de la part d’un organisme de réglementation des valeurs mobilières ou autre et il n’a été déposé auprès d’aucun organisme de réglementation

Il peut être distribué par les entités de Manuvie ci-après, dans leurs territoires respectifs. 

Manuvie, Gestion de placements Manuvie, le M stylisé, et Gestion de placements Manuvie & M stylisé sont des marques de commerce de La Compagnie d’Assurance-Vie Manufacturers et sont utilisées par elle, ainsi que par ses sociétés affiliées sous licence.

3570028

Brian J. Kernohan

Brian J. Kernohan, 

Chef du développement durable et directeur général principal, Environnement et politiques, Hancock Natural Resource Group, une société de Gestion de placements Manuvie

Gestion de placements Manuvie

Lire la bio
Eric Nietsch, CFA

Eric Nietsch, CFA, 

Chef, Recherche et intégration des facteurs ESG, Asie, équipe ESG

Gestion de placements Manuvie

Lire la bio
Daniel Baker

Daniel Baker, 

Directeur général, Ressources mondiales en eau, Agriculture et terrains forestiers

Gestion de placements Manuvie

Lire la bio