"Nous adoptons nos meilleures idées" : comment un fonds mondial cible les sociétés de calibre international

Prakash Chaudhari, gestionnaire de portefeuille principal à Gestion de placements Manuvie, explique pourquoi son fonds investit déjà dans l’occasion à saisir

Cet article a été publié dans Wealth Professional.

Les corrections du marché n’ont rien de nouveau pour Prakash Chaudhari, gestionnaire de fonds depuis 22 ans. Axé sur la sélection ascendante, il a appris à faire confiance à son processus et à la recherche qui sous-tend le portefeuille de sociétés de grande qualité diversifiées à l’échelle mondiale.

Le gestionnaire de portefeuille principal à Gestion de placements Manuvie fait partie de l’équipe Actions essentielles qui gère le Fonds à revenu mensuel élevé mondial Manuvie, dont le rendement s’est établi à 14,98 % en 2021 et à 25,70 % en 2020.

La gestion de l’argent en période de crise est une priorité compte tenu des répercussions de la COVID-19 sur les marchés et l’économie ces deux dernières années. Toutefois, M. Chaudhari estime que trop de gens scrutent leurs placements à très court terme plutôt que d’en évaluer les perspectives à long terme.

Il n’hésite pas à acheter des sociétés de grande qualité lorsque leurs prix chutent, car il en a fait l’évaluation au préalable. Il explique : « Je gère ces crises en m’assurant que mon taux d’actualisation et la méthode que j’emploie pour évaluer les sociétés résistent à toutes les conjonctures économiques. »

Dans un contexte de hausse des taux, par exemple, les sociétés moins désirables sont généralement plus endettées, et le coût de cette dette augmente. Les investisseurs qui s’empressent d’acheter des titres simplement parce que les cours ont chuté devront quand même composer avec cette situation si d’autres difficultés économiques surviennent plus tard.

La philosophie de M. Chaudhari est le fondement du fonds, qui se range dans la catégorie Équilibrés mondiaux neutres et dont la pondération maximale en actions est de 60 %. À l’heure actuelle, 58 % de l’actif est composé d’actions et 38 % d’obligations, le reste étant constitué de liquidités.

Le fonds cible des sociétés de calibre international, peu importe à quelle bourse elles sont inscrites, le portefeuille étant structuré de manière à tenir compte d’un certain nombre de facteurs. Au nombre de ceux-ci, soulignons les éléments sur lesquels s’appuie son chiffre d’affaires. M. Chaudhari veut s’assurer que le fonds n’est pas surexposé à des facteurs échappant à son contrôle, par exemple les prix de l’essence. 

Il poursuit : « Lorsque nous parlons des sociétés de qualité que nous détenons, elles doivent être en mesure de fixer leurs prix. Cela est important pour nous parce que nous voulons qu’en cas d’augmentation des coûts, ces sociétés soient en mesure d’augmenter leurs prix pour protéger leur marge bénéficiaire. »

Le fonds est également diversifié en fonction des secteurs, des sous-secteurs et des régions, en portant une attention particulière aux pays qui respectent la primauté du droit et en évitant une concentration excessive dans ceux trop souvent touchés par des catastrophes naturelles.

Les gestionnaires de portefeuille n’imposent aucune restriction quant aux régions, mais le fait d’être trop concentré dans une région, par exemple, dénoterait une mauvaise constitution du portefeuille. Il est cependant essentiel de veiller à ce que le portefeuille soit suffisamment agile pour tirer profit des perturbations imprévues.

Comme l’indique M. Chaudhari : « Comment puis-je m’assurer d’être suffisamment diversifié à l’échelle mondiale pour que, peu importe ce que l’avenir nous réserve, qu’il s’agisse de taux d’intérêt ou d’une crise économique, ma diversification soit adéquate? J’ai appris qu’adopter nos meilleures idées et y affecter du capital est une bonne chose. Il est aussi important d’avoir des liquidités pour liquider ces sociétés qui n’affichent qu’un faible potentiel de hausse par rapport aux autres sociétés. »

Grâce à la sélection ascendante, des occasions se présentent au jour le jour, contrairement aux projections sur six mois, plus macroéconomiques. Pour M. Chaudhari, il suffit d’être préparé et prêt à agir rapidement. 

L’équipe accomplit son travail à l’avance. Des quelque 35 000 sociétés mondiales cotées en bourse, les facteurs de liquidité et de primauté du droit permettent de ramener ce nombre à environ 17 000. L’équipe se penche ensuite sur les sociétés qui se classent dans la tranche supérieure de 10 %, analysant le rendement du capital pour déterminer s’il est de grande qualité, récurrent et stable. 

M. Chaudhari enchaîne : « Quelle proportion de ce capital présente un intérêt pour les clients? Et ces sociétés augmentent-elles leur part de marché? Lesquelles ont des dettes? En effet, cela signifie qu’advenant une hausse des taux, elles auront de la difficulté à composer avec une dette ou un taux d’intérêt plus élevés.

« Je considère toutes ces sociétés, puis je les modélise en me demandant si elles ont un meilleur potentiel de hausse en fonction de ce que j’ai. » À l’heure actuelle, les meilleures occasions font [déjà] partie du fonds. »

Il insiste sur le fait que lorsqu’il fait un placement, ce qui se passe à très court terme est moins pertinent. Il ne peut pas contrôler les marchés et la valeur qu’ils attribuent aux sociétés, mais il peut contrôler son évaluation et sa recherche.

Il ajoute : « Notre rendement sur cinq ans est attribuable à ce que nous faisons dans des moments comme celui-ci, quand la situation s’agite; nous liquidons et nous utilisons le produit pour acquérir des sociétés qui affichent un meilleur potentiel de hausse. »

Commandité par Gestion de placements Manuvie, février 2022. 

Les opinions exprimées correspondent à celles de Gestion de placements Manuvie et peuvent changer selon l’évolution du marché et d’autres conditions. Les renseignements relatifs aux titres en portefeuille, à la répartition de l’actif ou à la diversification géographique se fondent sur des données antérieures et ne constituent pas une indication de la composition future du portefeuille, laquelle variera. Certaines recherches et informations sur des placements en portefeuille précis, y compris toute opinion, se fondent sur une variété de sources jugées fiables. Tous les aperçus et commentaires contenus dans le présent document ne sont donnés qu’à titre indicatif; ils ne constituent pas des conseils d’ordre financier, fiscal, juridique ou comptable ni des conseils en matière de placements ou autre, et ils ne doivent pas être utilisés à cette fin. Le présent document a été préparé à titre indicatif seulement et ne constitue ni une offre ni une invitation à quiconque, de la part de Gestion de placements Manuvie, à acheter ou à vendre un titre, non plus qu’il indique une intention d’effectuer une opération dans un fonds ou un compte géré par Gestion de placements Manuvie.  

La souscription de fonds communs de placement peut donner lieu au versement de commissions ou de commissions de suivi ainsi qu’au paiement de frais de gestion ou d’autres frais. Veuillez lire l’aperçu des fonds ainsi que le prospectus avant d’effectuer un placement. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leur valeur varie fréquemment et les rendements passés peuvent ne pas se reproduire.  

Gestion de placements Manuvie

Gestion de placements Manuvie

Read bio