La transition numérique

Pictet-Digital est un thème de l’univers des placements du Fonds d’occasions thématiques mondiales Manuvie. Le présent article a été publié pour la première fois par Pictet Asset Management en juillet 2020. Les actions dont il y est question peuvent ne pas correspondre aux placements passés ou futurs du Fonds.

Les confinements imposés à l’échelle mondiale ont été un véritable accélérateur de la révolution numérique et ont offert de nouvelles opportunités tant pour la vie quotidienne que pour les investissements.

Cours de yoga au saut du lit, huit heures au bureau (avec une pause pour quelques achats à l’heure du déjeuner) et puis un verre entre amis pour bavarder le soir venu. Jusqu’à récemment, une journée de travail ordinaire se serait déroulée dans différents endroits d’une ville. À présent, à l’ère du coronavirus, toutes ces activités ont lieu en ligne.

D’ailleurs, il est probable que ces nouvelles habitudes numériques survivront à l’épidémie. En effet, peu importe le point de vue, il semble évident que nous assistons à une expansion sans précédent de notre monde numérique. Cette expérience a fait naître une profonde envie de profiter de la technologie et de solutions de meilleure qualité, ce qui offre des opportunités attractives aux entreprises capables d’y répondre.

Pendant le confinement, les fournisseurs de services TV, de jeux vidéos en ligne, d’e-commerce, de réseaux sociaux, d’e-santé, d’éducation en ligne et bien plus encore ont connu une croissance spectaculaire.

Netflix a enregistré 16 millions de nouveaux comptes au premier trimestre 2020, soit le double du trimestre précédent. Le Chinois Tencent a quant à lui bénéficié d’un bond de 31% en rythme annuel de son chiffre d’affaires issu des jeux en ligne avec des clients en quête d’évasion dans «Honor of Kings» et «Peacekeep Elite». Le temps passé sur les applications de Facebook par les Italiens a augmenté de 70%.

Avec l’assouplissement des confinements à travers le monde, il pourrait sembler logique de voir cette croissance progressivement se dissiper. Les fondamentaux brossent toutefois un paysage bien différent. Après tout, seulement 59% de la population mondiale a accès à Internet. Et alors que ceux que l’on appelle la «Génération hashtag», nés avec le numérique entre 1991 et 2005, grandissent et voient leur poids économique s’élever, la demande en numérique ne peut que poursuivre sa croissance. Aujourd’hui, ce groupe démographique représente environ 34% de la population totale.

Vie numérique

Graphique illustrant la croissance des heures passées chaque jour sur les médias numériques par jour de moins de 3 heures en 2008 à plus de 6 heures en 2018.

Le déploiement des réseaux 5G donnera un coup de pouce supplémentaire. La 5G, qui a déjà commencé sa percée aux États-Unis, en Chine, en Corée et dans d’autres marchés développés, offre la possibilité de transférer des données beaucoup plus rapidement que les autres réseaux de téléphonie, permet de traiter des volumes d’informations beaucoup plus élevés et réduit l’utilisation de la batterie. Étant donné que les exigences numériques liées au confinement ont exercé une forte pression sur les capacités existantes, il semble probable que le déploiement de la 5G va maintenant s’accélérer. Cela devrait donc alimenter l’expansion de l’Internet des objets, qui ouvre un éventail pratiquement infini de possibilités numériques.

Chez soi, par exemple, cela peut signifier que les tomates dans le jardin rappellent au jardinier quand elles manquent d’eau, que le toit signale tout signe de fragilité après un épisode météorologique extrême, qu’une veste indique aux parents où se trouve leur enfant, que les poubelles avertissent du moment où il faut les vider ou encore que les briques de lait rappellent leur date d’expiration. En ville, cela peut passer par un affichage qui montre les places de stationnement libres, par l’envoi aux voitures autonomes des données en temps réel sur leur environnement direct ou encore par des avertissements sur la qualité de l’air locale et bien plus encore.

Une meilleure connectivité favorisera la croissance du secteur technologique sur plusieurs fronts. Trois se détachent en particulier. Ils avaient déjà le vent en poupe, mais en raison de la pandémie, ils ont maintenant largement étendu leur base de clientèle. Maintenant que plus de personnes ont pu tester ce qui est possible, nous prévoyons que cette dynamique solide se poursuivra.

Pour commencer, il y a l’e-commerce. Le confinement a poussé des millions de personnes à se tourner vers les achats en ligne pour leurs courses alimentaires et d’autres produits. Nous pensons que beaucoup d’entre eux seront convaincus par le côté pratique et par les tarifs concurrentiels, au moins pour une partie de leurs achats. PayPal a enregistré une moyenne quotidienne de 250 000 nouveaux comptes en avril, selon une récente mise à jour pour les marchés.

Le domaine du logiciel en tant que service (SaaS, software as a service) devrait lui aussi s’afficher en forte croissance. Le SaaS regroupe les technologies qui alimentent les plateformes de travail à domicile, l’éducation en ligne, le stockage sur le Cloud et les visioconférences. Même lorsque les confinements seront totalement levés, nous pensons que les entreprises et leurs employés adopteront des pratiques professionnelles plus flexibles qu’avant la pandémie. L’éducation va elle aussi changer. L’université de Cambridge a déjà annoncé que ses cours resteront en ligne au moins jusqu’à l’été 2021.

La vie numérique est un autre domaine clé. Après l’effort, le réconfort, et les confinements nous ont montré combien nos activités de loisirs et de socialisation peuvent profiter de l’aide du numérique. Les livraisons de plateaux-repas ou de nourriture, les services de vidéo en streaming et les jeux en ligne pourraient ainsi compter parmi les principaux bénéficiaires. L’e-santé est également en plein boum. Rien qu’aux États-Unis, quelque 900 millions de consultations seront réalisées en vidéo cette année, en hausse de 64% par rapport à 2019, selon le groupe de recherche dans le secteur de la santé Frost and Sullivan.

Même si les confinements ont été temporaires, ils ont montré l’ampleur et la vitesse des progrès que nous pouvions accomplir dans la numérique. Et plus nous avançons sur le chemin de la numérisation, plus les données dont nous disposons vont améliorer l’expérience et les processus. L’intelligence artificielle va occuper une place croissante dans notre quotidien avec des services numériques qui s’appuient sur des algorithmes ultra-sophistiqués.

Cet article a été publié à l’origine dans FT Adviser.

Les opinions exprimées correspondent à celles du sous-conseiller de Gestion de placements Manuvie et peuvent changer selon l’évolution du marché et d’autres conditions. Les renseignements relatifs aux titres en portefeuille, à la répartition de l’actif ou à la diversification géographique se fondent sur des données antérieures et ne constituent pas une indication de la composition future du portefeuille, laquelle variera. Certaines recherches et informations sur des placements en portefeuille précis, y compris toute opinion, se fondent sur une variété de sources jugées fiables. Tous les aperçus et commentaires contenus dans le présent document ne sont donnés qu’à titre indicatif; ils ne constituent pas des conseils d’ordre financier, fiscal, juridique ou comptable ni des conseils en matière de placements ou autre, et ils ne doivent pas être utilisés à cette fin. Tout particulier ayant pris connaissance des renseignements formulés ici devrait s’assurer qu’ils sont appropriés à sa situation en demandant l’avis d’un spécialiste. Le présent commentaire ne constitue ni une offre ni une invitation à quiconque, de la part de Gestion de placements Manuvie, pour acheter ou vendre des titres ou des produits de placement. Il ne doit pas être considéré comme une recommandation, actuelle ou passée, ou une sollicitation relative à une offre d’achat ou de vente d’un produit de placement ou à l’adoption d’une stratégie de placement. Gestion de placements Manuvie ne peut être tenue responsable des dommages ou des pertes découlant de l’utilisation des renseignements qu’il contient.

Des commissions, des commissions de suivi, des frais de gestion et d’autres frais peuvent être associés aux placements dans des fonds communs de placement. Veuillez lire l’aperçu du fonds ainsi que le prospectus avant d’effectuer un placement. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leur valeur varie fréquemment et les rendements passés peuvent ne pas se reproduire. Les Fonds Manuvie et les Catégories de société Manuvie sont gérés par Gestion de placements Manuvie limitée (anciennement Gestion d’actifs Manuvie limitée). Gestion de placements Manuvie est une dénomination commerciale de Gestion de placements Manuvie limitée.

Manuvie, Gestion de placements Manuvie, le M stylisé, et Gestion de placements Manuvie & M stylisé sont des marques de commerce de La Compagnie d’Assurance-Vie Manufacturers et sont utilisées par elle, ainsi que par ses sociétés affiliées sous licence.

Pictet Asset Management

Pictet Asset Management

Pictet Asset Management

Read bio