La Russie et l’Ukraine en crise : répercussions sur les marchés agricoles

L’invasion militaire de l’Ukraine par la Russie pourrait avoir d’importantes répercussions sur les exportations agricoles de l’Ukraine. L’ampleur et la durée des répercussions sur les marchés agricoles de l’Ukraine dépendent de la gravité des dommages matériels causés par la guerre.

L’Ukraine est un important producteur agricole; elle se classe au sixième rang pour la production de maïs et au quatrième rang pour les exportations de maïs à l’échelle mondiale. Le pays est aussi un important exportateur d’oléagineux, comme le canola et le tournesol, ainsi que de céréales, notamment le blé, l’orge et le seigle. La plupart de ces produits sont exportés vers divers partenaires commerciaux partout dans le monde. En Ukraine, l’agriculture, qui comprend la production, la transformation et la distribution, est un secteur important qui représente environ 17 % du PIB du pays. La guerre devrait perturber la production agricole et la distribution. La durée de la guerre et l’importance des dommages aux infrastructures ukrainiennes devraient considérablement chambarder les échanges commerciaux entourant la production agricole et les exportations de l’Ukraine à l’échelle mondiale.

Principales cultures et productions agricoles en Russie et en Ukraine

La Russie et l’Ukraine ont des caractéristiques de production agricole similaires, et les deux pays sont d’importants producteurs et exportateurs de céréales et d’oléagineux. Le blé, les graines de tournesol, l’orge, le maïs et le soja sont les cinq principales cultures par superficie en Russie et en Ukraine. Elles représentaient 80 % de la superficie totale des terres agricoles récoltées en Russie (51 millions sur 64 millions d’hectares) et 83 % de la superficie agricole totale de l’Ukraine (22 millions sur 27 millions d’hectares).

La Russie et l’Ukraine sont d’importants producteurs d’oléagineux. L’Ukraine est le plus grand producteur mondial de graines, d’huile et de tourteau de tournesol, la Russie étant deuxième dans les trois catégories¹. C’est également en Russie et en Ukraine que sont situées les plus grandes installations de trituration de graines de tournesol au monde. La Russie et l’Ukraine sont aussi d’importants producteurs des principales cultures céréalières, se classant parmi les 10 principaux pays pour ce qui est de la production et du volume des exportations de blé, de maïs et d’orge.

Commerce agricole

Alors que la majorité de la production céréalière et oléagineuse de l’Ukraine est exportée, les céréales et les tourteaux d’oléagineux de la Russie sont principalement destinés à la consommation intérieure.

Les céréales et les produits d’oléagineux de la Russie sont principalement destinés au marché intérieur, tandis que la production ukrainienne est axée sur l’exportation. 

Volume des céréales et des produits d’oléagineux destiné aux marchés intérieurs et aux marchés d’exportation pendant la campagne agricole de 2021 (en milliers de tonnes métriques)

Les cultures céréalières et les produits oléagineux de la Russie sont principalement destinés à un usage domestique, tandis que la production ukrainienne est orientée vers l'exportation. Ce graphique montre le volume combiné des cultures céréalières et des produits oléagineux destinés aux marchés intérieurs et d'exportation pour la campagne 2021 en Russie et en Ukraine ; contrairement à la Russie, l'Ukraine exporte la majeure partie de sa production.

Source : USDA, Foreign Agricultural Service Production, Supply, and Distribution, 3 mars 2022. Les céréales comprennent le blé, le maïs et l’orge. Les produits d’oléagineux comprennent l’huile et le tourteau de graines de tournesol et de soja.

Les céréales représentent les plus importantes exportations agricoles des deux pays, générant 9,4 milliards de dollars en Russie et 9,5 milliards de dollars en Ukraine en 2020. La Russie et l’Ukraine n’ont pas les mêmes partenaires commerciaux dans le secteur des céréales. Les principaux marchés d’exportation des céréales de la Russie sont concentrés au Moyen-Orient et en Afrique du Nord (MOAN), la région représentant 57 % de toutes les exportations de céréales en 2020. Le profil des partenaires commerciaux de l’Ukraine pour les céréales est plus diversifié et comprend d’importants partenaires en Asie orientale, en Europe, dans la région MOAN et ailleurs dans le monde. La Chine est le plus important marché pour les céréales de l’Ukraine, ses importations se chiffrant à 1,9 milliard de dollars et représentant 20 % des exportations de céréales de l’Ukraine.

La Russie et l’Ukraine n’ont pas les mêmes partenaires commerciaux dans le secteur des céréales

Destination des exportations de céréales russes en 2020 (en milliers de dollars américains)

La Russie et l'Ukraine n'ont pas les mêmes partenaires commerciaux pour les cultures céréalières. Ce graphique montre les destinations d'exportation - dominées par le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord - des cultures céréalières russes en valeur en 2020.

Destination des exportations de céréales ukrainiennes en 2020 (en milliers de dollars américains)

La Russie et l'Ukraine n'ont pas les mêmes partenaires commerciaux pour les cultures céréalières. Ce graphique montre les destinations d'exportation diverses et régionalement équilibrées des cultures céréalières ukrainiennes en valeur en 2020.

Source : International Trade Centre, Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement/Organisation mondiale du commerce, Trade Map, 3 mars 2022. Moyen-Orient et Afrique du Nord. Reste du monde.

Les cultures et les produits d’oléagineux sont également d’importantes exportations agricoles pour la Russie et l’Ukraine. La Russie a exporté pour 3,1 milliards de dollars d’oléagineux et de produits connexes en 2020, tandis que les exportations équivalentes de l’Ukraine se chiffraient à 3,4 milliards de dollars. Les marchés d’exportation de la Russie et de l’Ukraine sont similaires, bien que leur répartition soit différente. Les principaux marchés pour les cultures et les produits d’oléagineux de la Russie sont les pays d’Europe de l’Est et d’Asie orientale, principalement la Chine, moins d’un quart des exportations étant destinées à d’autres pays d’Europe. Les partenaires commerciaux de l’Ukraine en ce qui a trait aux cultures et aux produits d’oléagineux tendent à être les pays d’Europe autres que ceux d’Europe de l’Est, qui représentent près de 40 % de toutes les exportations ukrainiennes de cultures et de produits d’oléagineux en 2020. La Turquie sera probablement le pays le plus touché par l’intervention militaire dans la région de la mer Noire, puisque 30 % de ses importations d’oléagineux et de produits connexes proviennent de la Russie et de l’Ukraine.

La Russie et l’Ukraine ont différents partenaires commerciaux pour les cultures et les produits d’oléagineux

Destination des exportations des cultures et des produits d’oléagineux russes en 2020 (en milliers de dollars américains)

Les partenaires commerciaux des cultures et des produits oléagineux varient entre la Russie et l'Ukraine. Ce graphique montre les destinations des exportations de cultures et de produits oléagineux russes en valeur en 2020.

Destination des exportations des cultures et des produits d’oléagineux ukrainiens en 2020 (en milliers de dollars américains)

Les partenaires commerciaux des cultures et des produits oléagineux varient entre la Russie et l'Ukraine. Ce graphique montre les destinations des exportations de cultures et de produits oléagineux ukrainiens en valeur en 2020.

Source : International Trade Centre, Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement/Organisation mondiale du commerce, Trade Map, 3 mars 2022.

Les réseaux commerciaux mondiaux de céréales et d'oléagineux restent vulnérables aux chocs

La perte probable des importants volumes de céréales et d’oléagineux exportés par la Russie et l’Ukraine, en particulier les graines et les produits de tournesol, pourrait provoquer des chocs dans les réseaux du commerce mondial de céréales et d’oléagineux. Les États-Unis et le Brésil, deux des principaux producteurs mondiaux de céréales et d’oléagineux, devraient voir augmenter la demande pour leurs exportations. Compte tenu des problèmes de production que pourraient causer les conditions météorologiques associées à La Niña en Amérique du Sud, l’offre pourrait se resserrer au cours de la prochaine année de commercialisation, entraînant une hausse des prix des cultures. En réaction aux incertitudes du marché, les prix des contrats à terme du maïs aux États-Unis ont fortement augmenté au cours du dernier mois, tout comme ceux du blé et du soja. Par ailleurs, les secteurs des intrants agricoles se préparent aux retombées. Les perturbations potentielles du marché des engrais devraient également avoir des répercussions considérables sur l’approvisionnement mondial, exerçant des pressions à la hausse sur les coûts des engrais qui, compte tenu de la hausse des prix de l’énergie, augmenteront l’ensemble des frais d’exploitation des producteurs agricoles partout dans le monde. Il faudra voir dans quelle mesure l’augmentation du coût des intrants sera contrebalancée par la hausse des prix des cultures pour déterminer l’incidence de la crise sur l’économie agricole mondiale.

 

 

 

 

 

1 USDA, Foreign Agricultural Service Production, Supply, and Distribution, 3 mars 2022.

Renseignements importants

Une crise généralisée dans le secteur de la santé, comme une pandémie mondiale, pourrait entraîner une forte volatilité des marchés, la suspension et la fermeture des opérations de change, et affecter le rendement des fonds. Par exemple, le nouveau coronavirus (COVID-19) a considérablement perturbé les activités commerciales à l’échelle mondiale. Les répercussions d’une crise sanitaire ainsi que d’autres épidémies et pandémies qui pourraient survenir à l’avenir pourraient avoir des répercussions sur l’économie mondiale qui ne sont pas nécessairement prévisibles à l’heure actuelle. Une crise sanitaire peut exacerber d’autres risques politiques, sociaux et économiques préexistants. Cela pourrait nuire au rendement du portefeuille, ce qui entraînerait des pertes sur votre placement.

Les placements comportent des risques, y compris le risque de perte du capital. Les marchés des capitaux sont volatils et peuvent considérablement fluctuer sous l’influence d’événements liés aux sociétés, aux secteurs, à la politique, à la réglementation, au marché ou à l’économie.  Ces risques sont amplifiés dans le cas des placements effectués dans les marchés émergents. Le risque de change s’entend du risque que la fluctuation des taux de change ait un effet négatif sur la valeur des placements détenus dans un portefeuille.

Les renseignements fournis ne tiennent pas compte de la convenance des placements, des objectifs de placement, de la situation financière ni des besoins particuliers d’une personne donnée. Nous vous invitons à évaluer la convenance de tout type de placement à la lumière de votre situation personnelle et à consulter un spécialiste, au besoin.

Le présent document est destiné à l’usage exclusif des destinataires dans les territoires qui sont autorisés à le recevoir en vertu des lois en vigueur. Les opinions exprimées dans le présent document sont celles de l’auteur ou des auteurs. Elles peuvent être modifiées sans préavis. Nos équipes de placement peuvent avoir des opinions différentes et par conséquent prendre des décisions de placement différentes. Ces opinions ne reflètent pas nécessairement celles de Gestion de placements Manuvie ou de ses sociétés affiliées. Bien que les renseignements et analyses présentés dans le présent document aient été compilés ou formulés à l’aide de sources jugées fiables, Gestion de placements Manuvie ne donne aucune garantie quant à leur précision, à leur exactitude, à leur utilité ou à leur exhaustivité, et n’accepte aucune responsabilité pour toute perte découlant de l’utilisation des renseignements ou des analyses présentés. Le présent document peut comprendre des prévisions ou d’autres énoncés de nature prospective portant sur des événements futurs, des objectifs, des stratégies de gestion ou d’autres prévisions, et n’est à jour qu’à la date indiquée. Les renseignements fournis dans le présent document, y compris les énoncés concernant les tendances des marchés des capitaux, sont fondés sur la conjoncture des marchés, qui changera au fil du temps. Ces renseignements peuvent changer par suite d’événements ultérieurs touchant les marchés ou pour d’autres motifs. Gestion de placements Manuvie n’est nullement tenue de mettre à jour ces renseignements.

Ni Gestion de placements Manuvie, ni ses sociétés affiliées, ni leurs administrateurs, dirigeants et employés n’assument de responsabilité pour quelque perte ou dommage direct ou indirect, ou quelque autre conséquence que pourrait subir quiconque agit sur la foi des renseignements du présent document.  Tous les aperçus et commentaires sont de nature générale et ponctuelle. Quoiqu’utiles, ces aperçus ne remplacent pas les conseils d’un spécialiste en fiscalité, en placement ou en droit. Il est recommandé aux clients de consulter un spécialiste qui évaluera leur situation personnelle. Ni Manuvie, ni Gestion de placements Manuvie, ni leurs sociétés affiliées, ni leurs représentants ne fournissent de conseils dans le domaine de la fiscalité, des placements ou du droit. Le présent document a été préparé à titre informatif seulement et ne constitue ni une recommandation, ni un conseil professionnel, ni une offre, ni une invitation à quiconque, de la part de Gestion de placements Manuvie, relativement à l’achat ou à la vente d’un titre ou à l’adoption d’une stratégie de placement, non plus qu’il indique une intention d’effectuer une opération dans un fonds ou un compte géré par Gestion de placements Manuvie. Aucune stratégie de placement ni aucune technique de gestion des risques ne peuvent garantir le rendement ni éliminer les risques. La diversification ou la répartition de l’actif ne sont pas garantes de profits et n’éliminent pas le risque de perte. À moins d’indication contraire, toutes les données proviennent de Gestion de placements Manuvie. Les rendements passés ne garantissent pas les résultats futurs.

À propos de Gestion de placements Manuvie

Gestion de placements Manuvie est le secteur mondial de gestion de patrimoine et d’actifs de la Société Financière Manuvie. Nous comptons plus d’un siècle d’expérience en gestion financière au service des clients institutionnels et des particuliers et dans le domaine des régimes de retraite, à l’échelle mondiale. Notre approche spécialisée de la gestion de fonds comprend les stratégies très différenciées de nos équipes expertes en titres à revenu fixe, actions spécialisées, solutions multiactifs et marchés privés, ainsi que l’accès à des gestionnaires d’actifs spécialisés et non affiliés du monde entier grâce à notre modèle multigestionnaire.

Le présent document n’a été soumis à aucun examen de la part d’un organisme de réglementation des valeurs mobilières ou autre et il n’a été déposé auprès d’aucun organisme de réglementation.
Il peut être distribué par les entités de Manuvie ci-après, dans leurs territoires respectifs. Des renseignements supplémentaires sur Gestion de placements Manuvie sont accessibles sur le site manulifeim.com/institutional

Australie : Manulife Investment Management Timberland and Agriculture (Australasia) Pty Ltd, Manulife Investment Management (Hong Kong) Limited. Canada : Gestion de placements Manuvie limitée, Distribution Gestion de placements Manuvie inc., Manulife Investment Management (North America) Limited et Marchés privés Gestion de placements Manuvie (Canada) Corp. Chine : Manulife Overseas Investment Fund Management (Shanghai) Limited Company. Espace économique européen : Manulife Investment Management (Ireland) Ltd. est régie et réglementée par l’organisme Central Bank of Ireland. Hong Kong : Manulife Investment Management (Hong Kong) Limited. Indonésie : PT Manulife Aset Manajemen Indonesia. Japon : Manulife Investment Management (Japan) Limited. Malaisie : Manulife Investment Management (M) Berhad, numéro d’inscription : 200801033087 (834424-U). Philippines : Manulife Investment Management and Trust Corporation. Singapour : Manulife Investment Management (Singapore) Pte. Ltd. (société inscrite sous le numéro 200709952G). Corée du Sud : Manulife Investment Management (Hong Kong) Limited. Suisse : Manulife IM (Switzerland) LLC. Taïwan : Manulife Investment Management (Taiwan) Co. Ltd. Royaume-Unis : Manulife Investment Management (Europe) Limited, qui est régie et réglementée par l’organisme Financial Conduct Authority. États-Unis : John Hancock Investment Management LLC, Manulife Investment Management (US) LLC, Manulife Investment Management Private Markets (US) LLC et Gestion de placements Manuvie Agriculture et terrains forestiers Inc. Vietnam : Manulife Investment Fund Management (Vietnam) Company Limited.

Manuvie, Gestion de placements Manuvie, le M stylisé, et Gestion de placements Manuvie & M stylisé sont des marques de commerce de La Compagnie d’Assurance-Vie Manufacturers et sont utilisées par elle, ainsi que par ses sociétés affiliées sous licence.

551306

Weiyi Zhang, Ph.D.

Weiyi Zhang, Ph.D., 

Économiste principal en agriculture

Lire la bio
Keith A. Balter

Keith A. Balter, 

Conseiller principal, Initiatives stratégiques, Terrains forestiers et Agriculture

Gestion de placements Manuvie

Lire la bio