Du service s.v.p. : Moment macroéconomique

Si l’inflation demeure tenace, nous portons maintenant plus d’attention à la composante des services, qui est responsable de la majeure partie des tourments. Entre-temps, les investisseurs se retrouvent sans beaucoup d’actifs vers lesquels se tourner en raison de l’augmentation des corrélations entre les catégories d’actifs. Enfin, nous examinons le potentiel du marché boursier brésilien, qui semble abordable.

Le prix des services continue à peser sur l’inflation

L’IPC américain de septembre [en anglais] a considérablement atténué tout espoir d’une décélération rapide des prix. Outre le fait que l’inflation de base (hausse de +0,4 % d’un mois sur l’autre) et que la mesure de base (+0,6 % d’un mois sur l’autre) aient dépassé les attentes de 0,2 %, l’accélération de l’inflation des services demeure une importante source d’inquiétude. La contribution des services de base à l’inflation totale a augmenté régulièrement en 2022, ajoutant 0,5 % à l’inflation de base en septembre. Dans le secteur des services, nous observons que les coûts du logement augmentent à leur rythme le plus rapide depuis 1982 (+6,6 % d’une année sur l’autre). Cette composante a été principalement stimulée par l’équivalent loyer, qui témoigne des hausses passées du prix des maisons et des coûts hypothécaires plus élevés. Malheureusement, ce volet évolue lentement : il est probable que l’équivalent loyer augmente jusqu’à la fin du premier trimestre de 2023, lorsque l’effet de la baisse du prix des maisons aux États-Unis en 2022 commencera à se répercuter dans l’indice.

Si l’on prend un pas de recul, bien que nous anticipions que l’inflation de base continuera d’augmenter au cours des prochains mois, un ensemble plus important (quoique moins connu) de données sur les prix laisse entrevoir la possibilité qu’une pression désinflationniste apparaisse dans les prix à la consommation en 2023 – la demande finale de l’indice des prix à la production (bien que cet indicateur ait augmenté plus que prévu en septembre), le prix des services de l’Institute for Supply Management (ISM), le prix des extrants de l’indice des directeurs d’achat, l’indice des loyers de Zillow, ainsi que l’indice de valeur des véhicules d’occasion de Manheim. De surcroît, du côté des biens, les détaillants de certains domaines disposent de niveaux de stocks trop élevés, du fait du contrecoup de la pandémie. Il n’est donc pas impossible que se concrétisent des réductions importantes liées à la liquidation des stocks en 2023.

Des données sur les prix moins bien connues laissent entrevoir une possibilité de ralentissement

Quelques mesures des prix depuis 2019

Graphique linéaire de diverses mesures des prix, dont la demande finale de l'IPP, les services de l'ISM, le loyer observé de Zillow, les prix à la production de l'IPP et l'indice de valeur des véhicules d'occasion de Manheim. Il montre une modération au cours des 6 derniers mois.

Source : ISM, BLS, HIS Markit, Manheim Consulting, Macrobond, Gestion de placements Manuvie, au 14 octobre 2022. PMI désigne l’indice des directeurs d’achats (Purchasing Managers’ Index).

Les corrélations entre les actifs se retrouvent dans une situation nouvelle (et inquiétante)

Alors que les marchés continuent à se négocier de manière tumultueuse, qu’ils présentent un niveau de volatilité élevé et offrent des rendements négatifs dans la plupart des catégories d’actifs depuis le début de l’année, les corrélations entre les actifs sur lesquelles se sont traditionnellement appuyés les investisseurs continuent de s’effondrer. La corrélation entre les actions et les obligations (telle que mesurée par l’indice S&P 500 et les corrélations sur une période mobile de 200 jours de l’indice Bloomberg U.S. Aggregate Bond) se trouve notamment à son niveau le plus élevé depuis plus de 20 ans. La valeur actuelle de 0,21 est fort distante de la moyenne à long terme de ‑0,29.

Cette année, les mouvements des marchés ont été déterminés par la réaction à un resserrement inattendu et vigoureux de la politique monétaire. Chaque fois qu’est survenu un ajustement à la hausse, la plupart des actifs ont été réévalués à la baisse, alors que furent pris en compte des taux directeurs plafonds plus élevés. À l’inverse, lorsque les données macroéconomiques sous-jacentes ont offert aux marchés une lueur d’espoir que nous pourrions nous attendre à un assouplissement de la position des banques centrales, les obligations et les actions se sont conjointement redressées. Malheureusement, pour ceux qui cherchent une diversification facile, nous nous attendons à ce que ce modèle de corrélation se poursuive puisque l’incertitude liée à la politique monétaire demeure élevée.

Les corrélations d’actifs ne profitent à personne

Corrélations, actions et obligations américaines depuis 2008

Graphique linéaire des corrélations entre les actions et les obligations américaines depuis 2008. Il montre une corrélation de 0,21, la plus élevée depuis plus de 20 ans.

Source : Bloomberg, Macrobond, Gestion de placements Manuvie, au 12 octobre 2022. Les actions américaines sont mesurées par l’indice S&P 500. Les obligations américaines sont représentées par l’indice Bloomberg U.S. Aggregate Bond. Il n'est pas possible d'investir directement dans un indice.

Les résultats des élections militent en faveur du Brésil

L’élection présidentielle qui s’est tenue au Brésil le 1er octobre s’est soldée par une victoire (peut-être pas aussi convaincante que certains le prévoyaient) du candidat de la gauche, Luiz Inácio Lula da Silva, qui a devancé son rival d’extrême droite, Jair Bolsonaro. Les résultats plus serrés que prévus ont pavé la voie au second tour, qui se tiendra le 30 octobre. Cependant, les investisseurs se sont trouvés rassurés de ce résultat. En effet, le fait que les résultats aient été serrés pourrait inciter la campagne de Lula à adopter des positions plus centristes. Un gouvernement Lula axé sur le centre pourrait vraisemblablement offrir des perspectives plus claires en matière de réforme fiscale et de transparence des politiques. Si nous mettons en garde contre les risques qui entourent le cadre budgétaire, dans l’ensemble, nous sommes d’avis que cette situation est favorable au marché.

Nous adoptons un point de vue optimiste à l’égard du marché boursier brésilien. Malgré un bon rendement de 40 % par rapport aux actions des marchés émergents depuis le début de l’année, l’évolution de la conjoncture politique appuie notre thèse. Nous estimons qu’un gouvernement Lula permettrait d’améliorer le sentiment entourant les actifs brésiliens pour les investisseurs étrangers comme nationaux, ces actifs se négociant à un niveau inférieur à ce qu’il devrait être, si l’on s’en réfère à plusieurs paramètres de mesure. Par rapport à leurs niveaux historiques, les actions brésiliennes sont bon marché. Se négociant selon un multiple de 7,8x des estimations de bénéfices futurs, le ratio cours-bénéfices du Brésil se situe nettement en deçà de sa moyenne à long terme.

Les actifs brésiliens profitent d’une décote liée à l’incertitude des politiques dont nous sommes d’avis qu’elle s’estompera après le second tour des élections, ce qui nous conforte dans notre position de surpondération des actifs brésiliens.

Les actions brésiliennes semblent bon marché par rapport à leurs niveaux historiques

Indice MSCI Brésil et son ratio cours-bénéfices

Graphique linéaire de l'indice MSCI Brésil et de son ratio C/B. À 7,8, le ratio C/B est bien inférieur à sa moyenne historique de 10,4.

Source : Macrobond, Gestion de placements Manuvie, au 14 octobre 2022.

Renseignements importants

Une crise généralisée dans le secteur de la santé, comme une pandémie mondiale, pourrait entraîner une forte volatilité des marchés, la suspension et la fermeture des opérations de change, et affecter le rendement des fonds. Par exemple, le nouveau coronavirus (COVID-19) a considérablement perturbé les activités commerciales à l’échelle mondiale. Les répercussions d’une crise sanitaire ainsi que d’autres épidémies et pandémies qui pourraient survenir à l’avenir pourraient avoir des répercussions sur l’économie mondiale qui ne sont pas nécessairement prévisibles à l’heure actuelle. Une crise sanitaire peut exacerber d’autres risques politiques, sociaux et économiques préexistants. Cela pourrait nuire au rendement du portefeuille, ce qui entraînerait des pertes sur votre placement.

Les placements comportent des risques, y compris le risque de perte du capital. Les marchés des capitaux sont volatils et peuvent considérablement fluctuer sous l’influence d’événements liés aux sociétés, aux secteurs, à la politique, à la réglementation, au marché ou à l’économie.  Ces risques sont amplifiés dans le cas des placements effectués dans les marchés émergents. Le risque de change s’entend du risque que la fluctuation des taux de change ait un effet négatif sur la valeur des placements détenus dans un portefeuille.

Les renseignements fournis ne tiennent pas compte de la convenance des placements, des objectifs de placement, de la situation financière ni des besoins particuliers d’une personne donnée. Nous vous invitons à évaluer la convenance de tout type de placement à la lumière de votre situation personnelle et à consulter un spécialiste, au besoin.

Le présent document est destiné à l’usage exclusif des destinataires dans les territoires qui sont autorisés à le recevoir en vertu des lois en vigueur. Les opinions exprimées dans le présent document sont celles de l’auteur ou des auteurs. Elles peuvent être modifiées sans préavis. Nos équipes de placement peuvent avoir des opinions différentes et par conséquent prendre des décisions de placement différentes. Ces opinions ne reflètent pas nécessairement celles de Gestion de placements Manuvie ou de ses sociétés affiliées. Bien que les renseignements et analyses présentés dans le présent document aient été compilés ou formulés à l’aide de sources jugées fiables, Gestion de placements Manuvie ne donne aucune garantie quant à leur précision, à leur exactitude, à leur utilité ou à leur exhaustivité, et n’accepte aucune responsabilité pour toute perte découlant de l’utilisation des renseignements ou des analyses présentés. Le présent document peut comprendre des prévisions ou d’autres énoncés de nature prospective portant sur des événements futurs, des objectifs, des stratégies de gestion ou d’autres prévisions, et n’est à jour qu’à la date indiquée. Les renseignements fournis dans le présent document, y compris les énoncés concernant les tendances des marchés des capitaux, sont fondés sur la conjoncture des marchés, qui changera au fil du temps. Ces renseignements peuvent changer par suite d’événements ultérieurs touchant les marchés ou pour d’autres motifs. Gestion de placements Manuvie n’est nullement tenue de mettre à jour ces renseignements.

Ni Gestion de placements Manuvie, ni ses sociétés affiliées, ni leurs administrateurs, dirigeants et employés n’assument de responsabilité pour quelque perte ou dommage direct ou indirect, ou quelque autre conséquence que pourrait subir quiconque agit sur la foi des renseignements du présent document.  Tous les aperçus et commentaires sont de nature générale et ponctuelle. Quoiqu’utiles, ces aperçus ne remplacent pas les conseils d’un spécialiste en fiscalité, en placement ou en droit. Il est recommandé aux clients de consulter un spécialiste qui évaluera leur situation personnelle. Ni Manuvie, ni Gestion de placements Manuvie, ni leurs sociétés affiliées, ni leurs représentants ne fournissent de conseils dans le domaine de la fiscalité, des placements ou du droit. Le présent document a été préparé à titre informatif seulement et ne constitue ni une recommandation, ni un conseil professionnel, ni une offre, ni une invitation à quiconque, de la part de Gestion de placements Manuvie, relativement à l’achat ou à la vente d’un titre ou à l’adoption d’une stratégie de placement, non plus qu’il indique une intention d’effectuer une opération dans un fonds ou un compte géré par Gestion de placements Manuvie. Aucune stratégie de placement ni aucune technique de gestion des risques ne peuvent garantir le rendement ni éliminer les risques. La diversification ou la répartition de l’actif ne sont pas garantes de profits et n’éliminent pas le risque de perte. À moins d’indication contraire, toutes les données proviennent de Gestion de placements Manuvie. Les rendements passés ne garantissent pas les résultats futurs.

À propos de Gestion de placements Manuvie

Gestion de placements Manuvie est le secteur mondial de gestion de patrimoine et d’actifs de la Société Financière Manuvie. Nous comptons plus d’un siècle d’expérience en gestion financière au service des clients institutionnels et des particuliers et dans le domaine des régimes de retraite, à l’échelle mondiale. Notre approche spécialisée de la gestion de fonds comprend les stratégies très différenciées de nos équipes expertes en titres à revenu fixe, actions spécialisées, solutions multiactifs et marchés privés, ainsi que l’accès à des gestionnaires d’actifs spécialisés et non affiliés du monde entier grâce à notre modèle multigestionnaire.

Le présent document n’a été soumis à aucun examen de la part d’un organisme de réglementation des valeurs mobilières ou autre et il n’a été déposé auprès d’aucun organisme de réglementation.
Il peut être distribué par les entités de Manuvie ci-après, dans leurs territoires respectifs. Des renseignements supplémentaires sur Gestion de placements Manuvie sont accessibles sur le site https://www.manulifeim.com/institutional/ca/fr/.

Australie : Manulife Investment Management Timberland and Agriculture (Australasia) Pty Ltd, Manulife Investment Management (Hong Kong) Limited. Canada : Gestion de placements Manuvie limitée, Distribution Gestion de placements Manuvie inc., Manulife Investment Management (North America) Limited et Marchés privés Gestion de placements Manuvie (Canada) Corp. Chine : Manulife Overseas Investment Fund Management (Shanghai) Limited Company. Espace économique européen : Manulife Investment Management (Ireland) Ltd. est régie et réglementée par l’organisme Central Bank of Ireland. Hong Kong : Manulife Investment Management (Hong Kong) Limited. Indonésie : PT Manulife Aset Manajemen Indonesia. Japon : Manulife Investment Management (Japan) Limited. Malaisie : Manulife Investment Management (M) Berhad, numéro d’inscription : 200801033087 (834424-U). Philippines : Manulife Investment Management and Trust Corporation. Singapour : Manulife Investment Management (Singapore) Pte. Ltd. (société inscrite sous le numéro 200709952G). Corée du Sud : Manulife Investment Management (Hong Kong) Limited. Suisse : Manulife IM (Switzerland) LLC. Taïwan : Manulife Investment Management (Taiwan) Co. Ltd. Royaume-Unis : Manulife Investment Management (Europe) Limited, qui est régie et réglementée par l’organisme Financial Conduct Authority. États-Unis : John Hancock Investment Management LLC, Manulife Investment Management (US) LLC, Manulife Investment Management Private Markets (US) LLC et Gestion de placements Manuvie Agriculture et terrains forestiers Inc. Vietnam : Manulife Investment Fund Management (Vietnam) Company Limited.

Manuvie, Gestion de placements Manuvie, le M stylisé, et Gestion de placements Manuvie & M stylisé sont des marques de commerce de La Compagnie d’Assurance-Vie Manufacturers et sont utilisées par elle, ainsi que par ses sociétés affiliées sous licence.

 

2520864

Erica Camilleri

Erica Camilleri, 

Analyste de macroeconomie globale, équipe Solutions multiactifs

Gestion de placements Manuvie

Lire la bio