Montrez-leur l’argent : Moment macroéconomique

Les bénéfices des sociétés sont en hausse, mais les travailleurs ne profitent pas vraiment de cette augmentation, une situation qui est exacerbée par la hausse des prix. Nos yeux sont également tournés vers les niveaux de stocks qui s'accumulent, et qui pourraient constituer un danger dans le sillage de la hausse des taux d'intérêt.

Les travailleurs ne profitent pas des bénéfices records des sociétés américaines

En 2021, les bénéfices des sociétés américaines ont atteint un record. Cela devrait être une excellente nouvelle pour les employés de ces sociétés.

On pourrait le penser. Cependant, la réalité est que les travailleurs n’en ont pas nécessairement profité. En fait, un examen plus attentif de la situation des entreprises et des travailleurs suggère que l’augmentation du pouvoir de la main-d’œuvre et la forte croissance des salaires pourraient être surestimées. Pourquoi?

Tout d’abord, la croissance du salaire réel (c’est-à-dire corrigé de l’inflation) est largement négative, en raison de la flambée de l’inflation. Ensuite, l’augmentation des salaires (et le taux de roulement élevé) est concentrée dans les secteurs qui connaissent une grave pénurie de main-d’œuvre, à savoir les loisirs et l’hôtellerie.

Non seulement les salaires nominaux ont été aplatis par la hausse des prix, mais la rémunération des employés en tant que part des bénéfices des sociétés est revenue à son niveau d’avant la pandémie. Les données les plus récentes sur la rémunération des employés en proportion des bénéfices aux États-Unis sont inférieures de 57,8 % à ce qu’elles étaient en 2019. L’augmentation importante (quoiqu’éphémère) de ce ratio lors de la pandémie indique que les sociétés ont fait tout en leur pouvoir pour veiller à ce que les bénéfices transmis à leurs travailleurs ne soient pas permanents, malgré le resserrement du marché du travail. Qu’il s’agisse de primes d’embauche, de primes ponctuelles ou d’avantages supplémentaires, il est clair que ces mesures sont de nature transitoire.

Bien que le marché de l’emploi aux États-Unis reste en bonne forme, le resserrement des politiques pourrait causer des difficultés. Il faudra surveiller si les fissures dans la conjoncture de l’emploi peuvent nuire à la consommation aux États-Unis, le principal moteur du PIB. De plus, ces données corroborent l’un de nos principaux thèmes ESG concernant la montée du populisme et l’élargissement des inégalités. 

Les travailleurs ne profitent pas de l’augmentation des bénéfices des sociétés

Bénéfices des sociétés et rémunération des employés aux États-Unis

Graphique linéaire des bénéfices des entreprises et de la rémunération des employés en pourcentage de ces bénéfices. Les premiers atteignent des niveaux record, tandis que les seconds ont connu un pic pendant la pandémie, mais sont depuis revenus aux niveaux d'avant COVID-19.
Source : Bloomberg, Macrobond, Gestion des placements Manuvie, en date du 12 avril 2022. Les bénéfices des sociétés sont avant impôts.

Niveaux des stocks : divergence marquée entre les secteurs

Les manchettes et les observations formulées sur le marché ne manquent pas de nous rappeler que les pénuries attribuables à la rareté des stocks nuisent au consommateur moyen et, par conséquent, à l’économie. Dans l’ensemble, les niveaux des stocks aux États-Unis s’apparentent actuellement à ceux observés lors de cycles traditionnels, donnant même à penser qu’une reconstitution s’impose. Toutefois, un examen plus poussé révèle que les niveaux extrêmes dans les différents secteurs se traduisent globalement par un équilibre qui brosse le portrait d’une situation plus modérée.

À ce stade-ci, la baisse des stocks est visiblement attribuable au secteur de l’automobile, où les niveaux ont récemment atteint un creux inégalé en une décennie. Cela ne surprend certainement pas les personnes qui cherchent une voiture et qui doivent composer avec les délais de livraison des véhicules neufs, la flambée des prix des voitures d’occasion et la difficulté de trouver des pièces de rechange pour les réparations. Cependant, un examen d’autres secteurs clés révèle une situation complètement différente, les magasins de marchandises diverses, les fournisseurs de matériaux de construction et les magasins de meubles et d’électroménagers ayant tous récemment accumulé des niveaux de stocks alarmants.

Il importe de mentionner que ces secteurs sont généralement tous sensibles aux fluctuations des taux d’intérêt, lesquels ont fortement augmenté au cours des derniers mois. Par conséquent, nous demeurons à l’affût de signes d’essoufflement de la demande, dans un contexte où les stocks grimpent rapidement. Une telle conjoncture pourrait entraîner un ralentissement de la production et constituer un choc négatif pour la situation macroéconomique dans son ensemble (bien que ces conditions puissent aussi procurer un répit sur le plan de l’inflation). 

En dehors des voitures, les stocks s'accumulent

Niveaux des stocks américains dans certains secteurs (milliards de dollars US)

Graphique linéaire des niveaux de stocks américains depuis 2000. Il montre une forte baisse des stocks de voitures pendant la période COVID-19, mais les autres secteurs ont augmenté depuis.
Source : U.S. Census Bureau, Macrobond, Gestion des placements Manuvie, en date du 14 avril 2022.


La confiance en Allemagne suggère que l’Europe pourrait traverser une période difficile

La dernière publication de l’indice allemand ZEW (qui mesure la confiance en l’économie) suggère des perspectives de ralentissement de la croissance en Europe à moyen terme. Le sondage est un baromètre important pour la situation macroéconomique en Europe, car la sous-composante mesurant les attentes a par le passé offert des renseignements intéressants sur les perspectives de la production industrielle en Allemagne, avec une avance d’environ un an. Dans l’état actuel des choses, cette sous-composante des attentes affiche un niveau qui n’a pas été observé depuis le plus fort de la crise de la COVID-19 en 2020 et qui est comparable au niveau enregistré pendant la crise de la dette en Europe et la crise financière mondiale. Par conséquent, nous nous attendons à ce que la croissance en Europe soit faible, voire négative, au cours des prochains trimestres.

Les risques qui pèsent sur la croissance en Europe sont attribuables à deux facteurs, soit le choc suscité par les prix de l’énergie depuis l’invasion de l’Ukraine et les obstacles persistants entravant la croissance liés à la politique zéro COVID de la Chine. Nous doutons que l’un ou l’autre de ces facteurs s’inverse à court terme, car la Russie semble se préparer à une offensive prolongée en Ukraine, tandis que la Chine redouble de mesures restrictives pour endiguer la contagion. 

La confiance en Allemagne assombrit les perspectives de ce géant industriel

Sous-composante des attentes de l’indice ZEW et production industrielle

Graphique linéaire de la composante ZEW Allemagne des attentes de croissance économique avancées de 10 mois et de la production industrielle allemande en glissement annuel. Le ZEW s'est effondré à -41, tandis que la dernière impression de la production industrielle était de 3,2%.
Source : Bloomberg, Macrobond, Gestion des placements Manuvie, en date du 12 avril 2022.

Les placements comportent des risques, y compris le risque de perte du capital. Les marchés des capitaux sont volatils et peuvent considérablement fluctuer sous l’influence d’événements liés aux sociétés, aux secteurs, à la politique, à la réglementation, au marché ou à l’économie. Les renseignements fournis ne tiennent pas compte de la convenance des placements, des objectifs de placement, de la situation financière ni des besoins particuliers d’une personne donnée.

Tous les aperçus et commentaires sont de nature générale et ponctuelle. Quoiqu’utiles, ces aperçus ne remplacent pas les conseils d’un spécialiste en fiscalité, en placement ou en droit. Il est recommandé aux clients actuels et potentiels de consulter un spécialiste qui évaluera leur situation personnelle. Ni Gestion de placements Manuvie, ni ses sociétés affiliées, ni ses représentants (collectivement, « Gestion de placements Manuvie ») ne fournissent de conseils dans le domaine de la fiscalité, des placements ou du droit.

Le présent document est réservé à l’usage exclusif des personnes ayant le droit de le recevoir aux termes des lois et des règlements applicables des territoires de compétence; il a été produit par Gestion de placements Manuvie et les opinions exprimées sont celles de Gestion de placements Manuvie au moment de la publication, et pourraient changer en fonction de la conjoncture du marché et d’autres conditions. Bien que les renseignements et analyses aux présentes aient été compilés ou formulés à l’aide de sources jugées fiables, Gestion de placements Manuvie ne donne aucune garantie quant à leur précision, à leur exactitude, à leur utilité ou à leur exhaustivité, et n’accepte aucune responsabilité pour toute perte découlant de l’utilisation de ces renseignements ou analyses. Le présent document peut comprendre des prévisions ou d’autres énoncés de nature prospective portant sur des événements futurs, des objectifs, des stratégies de gestion ou d’autres prévisions, et n’est à jour qu’à la date indiquée. Les renseignements fournis dans le présent document, y compris les énoncés concernant les tendances des marchés des capitaux, sont fondés sur la conjoncture, qui évolue au fil du temps. Ces renseignements peuvent changer à la suite d’événements ultérieurs touchant les marchés ou pour d’autres motifs. Gestion de placements Manuvie n’est nullement tenue de mettre à jour ces renseignements.

Gestion de placements Manuvie n’assume pas de responsabilité pour quelque perte ou dommage direct ou indirect, ou quelque autre conséquence que pourrait subir quiconque agit sur la foi des renseignements du présent document. Le présent document a été préparé à titre informatif seulement et ne constitue ni une recommandation, ni un conseil professionnel, ni une offre, ni une invitation à quiconque, de la part de Gestion de placements Manuvie, relativement à l’achat ou à la vente d’un titre ou à l’adoption d’une approche de placement, non plus qu’il indique une intention d’effectuer une opération dans un fonds ou un compte géré par Gestion de placements Manuvie. Aucune stratégie de placement ni aucune technique de gestion des risques ne peuvent garantir le rendement ni éliminer les risques. La diversification ou la répartition de l’actif ne sont pas garantes de profits et n’éliminent pas le risque de perte. À moins d’indication contraire, toutes les données proviennent de Gestion de placements Manuvie. Les rendements passés ne garantissent pas les résultats futurs.

Une crise généralisée dans le secteur de la santé, comme une pandémie mondiale, pourrait entraîner une forte volatilité des marchés, la suspension et la fermeture des opérations de change, et affecter le rendement du portefeuille. Le nouveau coronavirus (COVID-19), par exemple, perturbe considérablement les activités commerciales à l’échelle mondiale. Les répercussions d’une crise sanitaire, ainsi que d’autres épidémies et pandémies susceptibles de survenir à l’avenir, pourraient avoir des conséquences sur l’économie mondiale qui ne sont pas nécessairement prévisibles à l’heure actuelle. Une crise sanitaire peut exacerber d’autres risques politiques, sociaux et économiques préexistants. Cela pourrait nuire au rendement du portefeuille, ce qui entraînerait des pertes sur votre placement.

Gestion de placements Manuvie
Gestion de placements Manuvie est le secteur mondial de gestion de patrimoine et d’actifs de la Société Financière Manuvie (« Manuvie »). Nous comptons plus de 100 ans d’expérience en gestion financière au service des clients institutionnels et des particuliers ainsi que dans le domaine des régimes de retraite, à l’échelle mondiale. Notre approche spécialisée de la gestion de fonds comprend les stratégies très différenciées de nos équipes expertes en titres à revenu fixe, actions spécialisées, solutions multiactifs et marchés privés, ainsi que l’accès à des gestionnaires d’actifs spécialisés et non affiliés du monde entier grâce à notre modèle multigestionnaire.

Le présent document n’a été soumis à aucun examen de la part d’un organisme de réglementation des valeurs mobilières ou autre et il n’a été déposé auprès d’aucun organisme de réglementation. Il peut être distribué, s’il y a lieu, par Gestion de placements Manuvie et ses filiales et sociétés affiliées, qui comprennent la marque John Hancock Investment Management.

Gestion de placements Manuvie, le M stylisé et Gestion de placements Manuvie & M stylisé sont des marques de commerce de La Compagnie d’Assurance-Vie Manufacturers et sont utilisées par elle, ainsi que par ses sociétés affiliées sous licence.

2157563

Frances Donald

Frances Donald, 

Économiste en chef, Monde et stratège, Équipe Solutions multiactifs

Gestion de placements Manuvie

Read bio
Erica Camilleri

Erica Camilleri, 

Analyste de macroeconomie globale, équipe Solutions multiactifs

Gestion de placements Manuvie

Read bio