Le plan de relance économique de la Chine stimulera-t-il une croissance mondiale?

La nouvelle selon laquelle la Chine s’apprête à assouplir les restrictions qu’elle s’est imposées relativement à sa dette a créé un certain émoi dans la communauté financière. C’est tout à fait compréhensible : jusqu’à présent, chaque fois où la Chine s’est tournée vers la création de crédit pour stimuler sa croissance, l’économie mondiale en a tiré profit. Pourquoi serait-ce différent cette fois-ci?

Stimulé par la reprise des prêts bancaires et des ventes records d’obligations gouvernementales, le financement global, un indice élargi du crédit, a largement dépassé les attentes en Chine en juin. Accordons le crédit de cette information aux médias selon qui la Chine pourrait accorder aux gouvernements locaux la permission d’émettre des obligations spéciales d’une valeur de 220 milliards de dollars américains dans la deuxième moitié de l’année. Le cas échéant, cette mesure donnerait un coup de pouce à l’économie chinoise et, comme l’histoire le montre, stimulerait la croissance mondiale du même souffle.

Bien qu’elle soit séduisante, nous pensons que cette solution produirait un résultat différent cette fois-ci.

Même si l’impulsion du crédit en Chine a atteint son point le plus bas en octobre 2021 (et qu’elle remonte depuis), il serait erroné d’extrapoler cette tendance à une demande ou une croissance mondiale plus forte. Pourquoi? Parce que le modèle de croissance chinois, surtout depuis 2018, gravite autour de deux principes :

  • L'autosuffisance
  • Une croissance des exportations nettes plus rapides que les importations nettes

En raison de son orientation stratégique, la Chine s’est mise à importer la demande nette du reste du monde plutôt qu’à exporter la demande nette. Il s’avère que l'impulsion de la demande annuelle en Chine est de plus en plus négative depuis les derniers mois. Au risque de nous répéter, soulignons que les perspectives de croissance mondiale ne se sont pas tout à fait éclaircies malgré l’impulsion du crédit qu’a connue la Chine depuis octobre.

Impulsion de la demande : la tendance américaine domine
Graphique en composantes montrant le total combiné de l'impulsion de la demande des États-Unis et de l'impulsion de la demande de la Chine de 2006 aux données disponibles au 12 juillet 2022. Les données montrent que depuis 2022, l'impulsion de la demande des États-Unis s'est détériorée, ce qui a amené l'impulsion de la demande combinée des deux économies en territoire négatif malgré les augmentations de l'impulsion de la demande de la Chine.

Source : Administration générale des douanes chinoises, Statistiques sur les douanes chinoises, Bureau chinois des statistiques, Réserve fédérale américaine, Bureau américain du recensement, Macrobond, Gestion de placements Manuvie, en date du 12 juillet 2022.

Une autre tendance prend également de l’importance à l’aube de la deuxième moitié de l’année : l’impulsion de la demande aux États-Unis est dans le rouge depuis novembre 2021. Il est difficile de ne pas interpréter cette tendance autrement que comme un signal inquiétant, puisque les États-Unis représentent le consommateur marginal net et le fournisseur marginal net de capital financier. Autrement dit, les États-Unis constituent la source principale d’impulsion de la demande mondiale marginale. Pour mettre les choses en perspective, quand l’impulsion de la demande tombe en zone négative aux États‑Unis, elle enclenche automatiquement un cycle baissier de la croissance mondiale.

Baisse des prévisions de croissance mondiale après que l’impulsion de la demande au États-Unis soit devenue négative (variation en % p. r. à l’année précédente)
Graphique de l'évolution des prévisions de croissance du consensus pour les économies des marchés émergents, la Chine, les États-Unis et les économies de la zone euro depuis janvier 2019 jusqu'aux données disponibles au 13 juillet 2022. Le graphique montre que les prévisions du consensus pour ces économies ont commencé à se diriger vers le bas après novembre 2021, lorsque l'impulsion de la demande américaine est devenue négative.

Source : Bloomberg, Macrobond et Gestion de placements Manuvie, au 13 juillet 2022.

Au cours des dernières semaines, les investisseurs se sont concentrés sur une série de révisions à la baisse des prévisions de croissance aux États-Unis par les économistes et des organismes internationaux comme la Banque mondiale. Le Fonds monétaire international a également indiqué qu’il diminuerait considérablement ses prévisions de croissance mondiale dans les semaines à venir. Nous en sommes à un point où les attentes par rapport aux écarts du produit intérieur brut américain sont moindres. Cela pourrait traduire la tendance « premier entré, premier sorti » propre à la gestion des actifs en temps de récession, mais c’est une erreur de penser ainsi. Nous avons également revu nos prévisions récemment afin d’y intégrer une récession américaine au début de l’an prochain. Si une telle prévision se concrétise, la dynamique de récession s’amplifiera tant en Europe qu’en Chine.

En effet, les États-Unis représentent un marché d’exportation important pour les économies européennes et une destination de choix (à l’instar de l’Europe) pour les produits chinois. C’est le lot d’une économie mondialement synchronisée. Même si nous nous sommes engagés sur la voie de la démondialisation, nous sommes encore loin de la coupe aux lèvres. Par conséquent, sur le plan de la croissance mondiale, les choses risquent de s’aggraver avant de s’améliorer.

Renseignements importants

Une crise généralisée dans le secteur de la santé, comme une pandémie mondiale, pourrait entraîner une forte volatilité des marchés, la suspension et la fermeture des opérations de change, et affecter le rendement des fonds. Par exemple, le nouveau coronavirus (COVID-19) a considérablement perturbé les activités commerciales à l’échelle mondiale. Les répercussions d’une crise sanitaire ainsi que d’autres épidémies et pandémies qui pourraient survenir à l’avenir pourraient avoir des répercussions sur l’économie mondiale qui ne sont pas nécessairement prévisibles à l’heure actuelle. Une crise sanitaire peut exacerber d’autres risques politiques, sociaux et économiques préexistants. Cela pourrait nuire au rendement du portefeuille, ce qui entraînerait des pertes sur votre placement.

Les placements comportent des risques, y compris le risque de perte du capital. Les marchés des capitaux sont volatils et peuvent considérablement fluctuer sous l’influence d’événements liés aux sociétés, aux secteurs, à la politique, à la réglementation, au marché ou à l’économie.  Ces risques sont amplifiés dans le cas des placements effectués dans les marchés émergents. Le risque de change s’entend du risque que la fluctuation des taux de change ait un effet négatif sur la valeur des placements détenus dans un portefeuille.

Les renseignements fournis ne tiennent pas compte de la convenance des placements, des objectifs de placement, de la situation financière ni des besoins particuliers d’une personne donnée. Nous vous invitons à évaluer la convenance de tout type de placement à la lumière de votre situation personnelle et à consulter un spécialiste, au besoin.

Le présent document est destiné à l’usage exclusif des destinataires dans les territoires qui sont autorisés à le recevoir en vertu des lois en vigueur. Les opinions exprimées dans le présent document sont celles de l’auteur ou des auteurs. Elles peuvent être modifiées sans préavis. Nos équipes de placement peuvent avoir des opinions différentes et par conséquent prendre des décisions de placement différentes. Ces opinions ne reflètent pas nécessairement celles de Gestion de placements Manuvie ou de ses sociétés affiliées. Bien que les renseignements et analyses présentés dans le présent document aient été compilés ou formulés à l’aide de sources jugées fiables, Gestion de placements Manuvie ne donne aucune garantie quant à leur précision, à leur exactitude, à leur utilité ou à leur exhaustivité, et n’accepte aucune responsabilité pour toute perte découlant de l’utilisation des renseignements ou des analyses présentés. Le présent document peut comprendre des prévisions ou d’autres énoncés de nature prospective portant sur des événements futurs, des objectifs, des stratégies de gestion ou d’autres prévisions, et n’est à jour qu’à la date indiquée. Les renseignements fournis dans le présent document, y compris les énoncés concernant les tendances des marchés des capitaux, sont fondés sur la conjoncture des marchés, qui changera au fil du temps. Ces renseignements peuvent changer par suite d’événements ultérieurs touchant les marchés ou pour d’autres motifs. Gestion de placements Manuvie n’est nullement tenue de mettre à jour ces renseignements.

Ni Gestion de placements Manuvie, ni ses sociétés affiliées, ni leurs administrateurs, dirigeants et employés n’assument de responsabilité pour quelque perte ou dommage direct ou indirect, ou quelque autre conséquence que pourrait subir quiconque agit sur la foi des renseignements du présent document.  Tous les aperçus et commentaires sont de nature générale et ponctuelle. Quoiqu’utiles, ces aperçus ne remplacent pas les conseils d’un spécialiste en fiscalité, en placement ou en droit. Il est recommandé aux clients de consulter un spécialiste qui évaluera leur situation personnelle. Ni Manuvie, ni Gestion de placements Manuvie, ni leurs sociétés affiliées, ni leurs représentants ne fournissent de conseils dans le domaine de la fiscalité, des placements ou du droit. Le présent document a été préparé à titre informatif seulement et ne constitue ni une recommandation, ni un conseil professionnel, ni une offre, ni une invitation à quiconque, de la part de Gestion de placements Manuvie, relativement à l’achat ou à la vente d’un titre ou à l’adoption d’une stratégie de placement, non plus qu’il indique une intention d’effectuer une opération dans un fonds ou un compte géré par Gestion de placements Manuvie. Aucune stratégie de placement ni aucune technique de gestion des risques ne peuvent garantir le rendement ni éliminer les risques. La diversification ou la répartition de l’actif ne sont pas garantes de profits et n’éliminent pas le risque de perte. À moins d’indication contraire, toutes les données proviennent de Gestion de placements Manuvie. Les rendements passés ne garantissent pas les résultats futurs.

À propos de Gestion de placements Manuvie

Gestion de placements Manuvie est le secteur mondial de gestion de patrimoine et d’actifs de la Société Financière Manuvie. Nous comptons plus d’un siècle d’expérience en gestion financière au service des clients institutionnels et des particuliers et dans le domaine des régimes de retraite, à l’échelle mondiale. Notre approche spécialisée de la gestion de fonds comprend les stratégies très différenciées de nos équipes expertes en titres à revenu fixe, actions spécialisées, solutions multiactifs et marchés privés, ainsi que l’accès à des gestionnaires d’actifs spécialisés et non affiliés du monde entier grâce à notre modèle multigestionnaire.

Le présent document n’a été soumis à aucun examen de la part d’un organisme de réglementation des valeurs mobilières ou autre et il n’a été déposé auprès d’aucun organisme de réglementation.
Il peut être distribué par les entités de Manuvie ci-après, dans leurs territoires respectifs. Des renseignements supplémentaires sur Gestion de placements Manuvie sont accessibles sur le site manulifeim.com/institutional

Australie : Manulife Investment Management Timberland and Agriculture (Australasia) Pty Ltd, Manulife Investment Management (Hong Kong) Limited. Canada : Gestion de placements Manuvie limitée, Distribution Gestion de placements Manuvie inc., Manulife Investment Management (North America) Limited et Marchés privés Gestion de placements Manuvie (Canada) Corp. Chine : Manulife Overseas Investment Fund Management (Shanghai) Limited Company. Espace économique européen : Manulife Investment Management (Ireland) Ltd. est régie et réglementée par l’organisme Central Bank of Ireland. Hong Kong : Manulife Investment Management (Hong Kong) Limited. Indonésie : PT Manulife Aset Manajemen Indonesia. Japon : Manulife Investment Management (Japan) Limited. Malaisie : Manulife Investment Management (M) Berhad, numéro d’inscription : 200801033087 (834424-U). Philippines : Manulife Investment Management and Trust Corporation. Singapour : Manulife Investment Management (Singapore) Pte. Ltd. (société inscrite sous le numéro 200709952G). Corée du Sud : Manulife Investment Management (Hong Kong) Limited. Suisse : Manulife IM (Switzerland) LLC. Taïwan : Manulife Investment Management (Taiwan) Co. Ltd. Royaume-Unis : Manulife Investment Management (Europe) Limited, qui est régie et réglementée par l’organisme Financial Conduct Authority. États-Unis : John Hancock Investment Management LLC, Manulife Investment Management (US) LLC, Manulife Investment Management Private Markets (US) LLC et Gestion de placements Manuvie Agriculture et terrains forestiers Inc. Vietnam : Manulife Investment Fund Management (Vietnam) Company Limited.

Manuvie, Gestion de placements Manuvie, le M stylisé, et Gestion de placements Manuvie & M stylisé sont des marques de commerce de La Compagnie d’Assurance-Vie Manufacturers et sont utilisées par elle, ainsi que par ses sociétés affiliées sous licence.

556428

Sue Trinh

Sue Trinh, 

Chef, Stratégie macroéconomique, Asie, équipe Solutions multiactifs

Gestion de placements Manuvie

Lire la bio