Pourquoi l’avenir de l’investissement responsable dépend-il des partenariats

C’est la Semaine de l’investissement responsable au Canada, une période au cours de laquelle le secteur de la gestion d’actifs se consacre à l’amélioration des connaissances et à la sensibilisation aux nombreux aspects de l’investissement responsable.

Nous sommes heureux de constater que l’enthousiasme pour ce sujet n’a pas perdu de son élan au Canada, en particulier en ce qui concerne le nombre croissant de personnes qui prennent part à la conversation – des investisseurs aux conseillers, en passant par les gestionnaires d’actifs et les investisseurs institutionnels. Les connaissances sont essentielles. En effet, bien que l’investissement responsable gagne en popularité auprès des investisseurs institutionnels depuis de nombreuses années, les investisseurs individuels et les conseillers hésitent encore à adhérer aux facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) en raison de leur manque de connaissances à ce sujet¹.

De plus en plus, l’investissement responsable est synonyme d’actionnariat actif

L’une des avancées marquantes dans le domaine de l’investissement responsable a été de ne plus exclure systématiquement les titres d’une société parce qu’ils ne répondent pas aux facteurs ESG. Plutôt que de limiter les occasions de placement en éliminant passivement les sociétés qui ne répondent pas aux facteurs ESG, de nombreux investisseurs cherchent maintenant à obtenir des résultats financiers en combinant l’inclusion systématique des facteurs ESG, en tant que fondement du processus de placement, à l’actionnariat actif. C’est-à-dire qu’ils dialoguent avec les sociétés afin de promouvoir le changement concernant les questions ESG, et qu’ils exercent leurs droits de vote par procuration conformément aux engagements en matière d’investissement responsable. L’actionnariat actif permet aux investisseurs de tirer profit des éventuelles améliorations apportées aux pratiques des entreprises; des améliorations qui peuvent, ultimement, favoriser la durabilité des bénéfices, la résilience des modèles d’affaires et la trajectoire à long terme des cours.

À Gestion de placements Manuvie, l’engagement occupe une part de plus importante de notre stratégie en matière de développement durable. Chaque année, nous nous entretenons avec un nombre croissant de sociétés, dans le but ultime de créer une stratégie d’affaires durable à long terme et de transmettre l’excellence opérationnelle. Parallèlement, nos efforts d’engagement renforcent notre système capitaliste et améliorent la résilience du marché. Ces engagements peuvent être remplis par notre équipe ESG attitrée, par les membres des équipes de gestion de portefeuille ou conjointement, par les membres des deux groupes. De plus, nous participons aux efforts de collaboration d’autres investisseurs pour résoudre les enjeux ESG qui touchent les entreprises, les secteurs d’activité et les marchés faisant partie de notre sphère d’influence collective. Enfin, en tant qu’investisseurs actifs, nous considérons le vote par procuration comme un avantage clé pour encourager l’adoption des meilleures pratiques ESG. Nos équipes de placement ne sont pas tenues de suivre la recommandation du conseiller en matière de procuration; par conséquent, notre vote peut avoir une grande importance selon la société. 

Même si nos discussions portent souvent sur plus d’un enjeu ESG lors d’une interaction donnée avec une société, en 2018, nos activités d’intervention ont été réparties assez équitablement entre les facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance.

Le graphique circulaire montre la répartition des engagements auprès des sociétés en 2018, par facteurs ESG : environnemental, 31 %; gouvernance, 35 %; social 34 %.
Nos activités d’engagement se sont étendues au monde entier, la majorité (77 %) des interventions réalisées en 2018 ayant visé des sociétés domiciliées en Asie et en Amérique du Nord. 
Le graphique à barres montre la répartition des engagements auprès des sociétés en 2017 et en 2018, par région selon le pays de domiciliation de l’entreprise. En Asie, nous avons réalisé 21 engagements en 2017 et 150 en 2018. En Amérique du Nord, nous avons réalisé 27 engagements en 2017 et 88 en 2018. En Europe, au Moyen-Orient et en Afrique, nous avons réalisé 8 engagements en 2017 et 29 en 2018. En Amérique latine, nous avons réalisé 2 engagements en 2017 et 7 en 2018. En Australie et en Nouvelle-Zélande, nous avons réalisé 2 engagements en 2017 et 2 en 2018.

Le pouvoir du partenariat

En misant davantage sur l’actionnariat actif, nous avons constaté à quel point il peut être profitable de collaborer avec d’autres intervenants concernant les questions de développement durable. Par exemple, notre récent forum sur l’analyse de scénarios a réuni des investisseurs, des dirigeants d’entreprises et des membres du Groupe d’experts sur la finance durable du Canada; ensemble, ils ont examiné la façon de promouvoir la difficile tâche qu’est l’analyse de scénarios et comment faire progresser la finance durable au Canada. Les arguments en faveur des partenariats sont encore plus convaincants lorsqu’il est question d’agir sur les pratiques des sociétés de notre univers de placement. Tout comme les négociations commerciales multilatérales rassemblent la puissance combinée de plusieurs partenaires commerciaux pour un message cohérent, établir un partenariat avec des sociétés offre beaucoup plus d’avantages qui peuvent être appliqués à un seul enjeu. Tous les intervenants profiteront d’une société solide qui, grâce à ce type d’engagement, renforce sa position : la société elle-même et ses employés, les gestionnaires d’actifs et les autres investisseurs, ainsi que la collectivité en général dans laquelle la société exerce ses activités. En fait, une récente étude – réalisée sur une période de 10 ans et qui portait sur l’analyse des engagements en matière de responsabilité sociale de sociétés ouvertes américaines – a révélé que l’engagement d’investisseurs institutionnels du secteur privé s’était traduit par un rendement excédentaire annuel d’environ 7 %². Nous sommes d’avis que l’avenir de l’investissement durable reposera vraisemblablement sur la collaboration de plusieurs intervenants pour s’attaquer à certains des enjeux les plus pressants.

Nos partenaires d’actionnariat actif comprennent des organisations locales, régionales et mondiales dont les membres représentent collectivement un actif géré de plus de mille milliards de dollars. Au Canada, ces organisations comprennent le Club des 30 % – Groupe des investisseurs canadiens, la Coalition canadienne pour une bonne gouvernance, l’Association pour l’investissement responsable et le groupe de travail sur l’investissement responsable de Toronto. Pour obtenir la liste complète de nos partenariats en matière de développement durable et de plus amples renseignements sur notre approche en matière d’actionnariat actif, nous vous invitons à lire notre Rapport sur l’investissement durable et responsable 2018.

1 « The Rise of Responsible Investing », Cerulli Associates, 2019.

2 « Active Ownership » The Review of Financial Studies, décembre 2015.

Les opinions exprimées sont celles de Gestion de placements Manuvie au moment de leur publication et elles pourraient changer en fonction de la conjoncture du marché et d’autres conditions. Bien que les analyses et renseignements présentés dans le présent document aient été compilés ou formulés à l’aide de sources jugées fiables, Gestion de placements Manuvie ne donne aucune garantie quant à leur précision, à leur exactitude, à leur utilité ou à leur exhaustivité, et n’accepte aucune responsabilité pour toute perte découlant de l’utilisation du présent document ou des renseignements et analyses qu’il contient. Gestion de placements Manuvie n’est nullement tenue de mettre à jour ces renseignements. Ni Gestion de placements Manuvie, ni ses sociétés affiliées, ni leurs administrateurs, dirigeants et employés n’assument de responsabilité pour quelque perte ou dommage direct ou indirect, ou quelque autre conséquence que pourrait subir quiconque agit sur la foi des renseignements du présent document.

Tous les aperçus et commentaires sont de nature générale et ponctuelle. Quoiqu’utiles, ces aperçus ne remplacent pas les conseils d’un spécialiste en fiscalité, en placement ou en droit. Il est recommandé aux clients de consulter un spécialiste qui évaluera leur situation personnelle. Ni Manuvie, ni Gestion de placements Manuvie limitée, ni Gestion de placements Manuvie, ni leurs sociétés affiliées, ni leurs représentants ne fournissent de conseils dans le domaine de la fiscalité, des placements ou du droit. Les rendements passés ne garantissent pas les résultats futurs. Le présent document a été préparé à titre indicatif seulement et ne constitue ni une offre ni une invitation à quiconque, de la part de Gestion de placements Manuvie, à acheter ou à vendre un titre, non plus qu’il indique une intention d’effectuer une opération dans un fonds ou un compte géré par Gestion de placements Manuvie. Aucune stratégie de placement ni aucune technique de gestion des risques ne peuvent garantir le rendement ni éliminer les risques.

À moins d’indication contraire, toutes les données proviennent de Gestion de placements Manuvie. Manuvie, Gestion de placements Manuvie, le M stylisé et Gestion de placement & M stylisé sont des marques de commerce de La Compagnie d’Assurance-Vie Manufacturers et sont utilisées par elle, ainsi que par ses sociétés affiliées sous licence.

Margaret Childe

Margaret Childe, 

Ex-chef de la recherche et de l'intégration des facteurs ESG au Canada

Gestion de placements Manuvie

Read bio