Qu’advient-il des cours obligataires lorsque les taux d’intérêt augmentent?

Les porteurs d’obligations sont attirés par les taux d’intérêt d’une manière plutôt mélodramatique, de type amour-haine. Les cours obligataires dépendent fortement de l’évolution des taux d’intérêt, ce qui peut susciter une myriade d’émotions en fonction des fluctuations de leur valeur. Comprendre le rapport entre les cours obligataires et les taux d’intérêt peut s’avérer ardu pour n’importe qui, mais il suffit d’y regarder de plus près pour disséquer tout cela en une séquence de concepts très fondamentaux.

Quelle est la relation entre obligations et taux d’intérêt?

Règle générale, une hausse des taux d’intérêt a un effet baissier sur les cours obligataires; en revanche, quand les taux d’intérêt baissent, les cours obligataires augmentent. Autrement dit, il existe une relation inversée entre les cours obligataires et les taux d’intérêt. Pourquoi en est-il ainsi?

Il faut d’abord comprendre ce qu’on entend par taux d’intérêt. Dans le cas d’une obligation classique, le taux d’intérêt nominal – soit le taux qui détermine combien reçoit le titulaire de l’obligation – ne varie pas. Cependant, le niveau général des taux d’intérêt dans l’économie varie quotidiennement. Ces variations de taux ont une influence sur la valeur des obligations en circulation. L’évolution des taux d’intérêt n’a pas vraiment d’incidence pour les investisseurs qui achètent des obligations et les conservent jusqu’à l’échéance. Après tout, la société ou le gouvernement ayant émis l’obligation a une obligation contractuelle de payer les coupons à leur valeur nominale. Cependant, pour les investisseurs qui vendent leurs obligations avant l’échéance, les fluctuations des taux d’intérêt peuvent entraîner des gains ou des pertes en capital qui ont ultimement une incidence sur la valeur de revente d’une obligation donnée.

Image montrant la relation inverse entre les prix des obligations et les taux d'intérêt. Lorsque les taux d'intérêt augmentent, le prix des obligations diminue.

Source : Gestion des placements Manuvie

Comment les cours obligataires sont-ils déterminés?

Pour comprendre comment sont fixés les cours obligataires, prenons l’exemple d’une obligation hypothétique à 5 ans et à coupon de 4 %. Si le taux d’intérêt général du marché passe de 4 % à 5 %, le rendement d’obligations nouvellement émises reflétera le taux plus élevé. Il va donc sans dire que cela rendra les obligations à coupon de 4 % existantes moins attrayantes. L’obligation à coupon de 4 %, dont le rendement est plus faible, verrait donc son cours diminuer et devrait être vendue à escompte par rapport à sa valeur nominale pour inciter les investisseurs à l’acheter.

En revanche, si le taux d’intérêt du marché chute de 4 % à 3 %, le cours de l’obligation à coupon de 4 % augmentera puisqu’elle devient plus attrayante que les nouvelles obligations émises. Elle se vendra donc plus cher que sa valeur nominale. Les acheteurs devront faire monter le cours de ce titre juste assez pour que les vendeurs soient adéquatement indemnisés pour avoir renoncé à des rendements plus élevés sur leurs obligations.

Les cours obligataires baissent lorsque les taux d’intérêt augmentent 
Illustration du cours d’une obligation hypothétique dans divers scénarios de taux d’intérêt  

Les prix des obligations ont tendance à baisser lorsque les taux d'intérêt augmentent, mais la relation n'est pas parfaitement linéaire.

Source : Gestion des placements Manuvie, en supposant un taux d’intérêt nominal hypothétique de 4 % composé semestriellement et un temps restant jusqu’à l’échéance de 10 ans. A titre d'exemple uniquement.

Quelle est la sensibilité des obligations aux taux d’intérêt? 

Pour évaluer la sensibilité du cours d’une obligation aux taux d’intérêt, les investisseurs utilisent une mesure appelée durée. La durée mesure l’évolution du cours d’une obligation en fonction d’une variation des taux d’intérêt du marché. Plus la durée d’une obligation est élevée, plus l’obligation est sensible aux variations de taux d’intérêt.

Le temps restant jusqu’à l’échéance, le taux d’intérêt nominal et la structure à revenu fixe sont quelques-uns des principaux facteurs qui influencent la sensibilité d’une obligation aux variations de taux d’intérêt.

Temps restant jusqu’à l’échéance 

Les obligations à plus long terme ont généralement une durée plus élevée que les obligations à plus court terme. Cela s’explique par le fait que les obligations sont des instruments à revenu fixe qui garantissent un revenu d’intérêts futurs constant. Comme l’avenir est inconnu, plus le temps restant jusqu’à l’échéance est long, plus l’investisseur fait face à de l’incertitude. Autrement dit, plus un porteur d’une obligation à taux fixe s’engage à long terme, plus le risque de porter l’obligation augmente. 

Les obligations à longue échéance sont plus sensibles aux variations de taux d’intérêt 
Comparaison de la durée et du temps restant jusqu’à l’échéance de quatre obligations hypothétiques 

Chart depicting how duration of 4 hypothetical bonds increases as time to maturity increases (all else being equal)

Source : Gestion de placements Manuvie, d’après des données hypothétiques pour quatre obligations identiques à l’exception de leur date d’échéance. A titre d'exemple uniquement.

Taux d’intérêt  

Le temps restant jusqu’à l’échéance devient plus ambigu lorsque les paiements de coupons sont pris en compte. Les obligations à coupon moins élevé sont généralement plus sensibles aux taux d’intérêt que les obligations à rendement élevé. Étant donné que ces obligations reçoivent une part plus faible de paiements au début de leur calendrier de paiements, leur valeur actuelle dépend davantage de leurs paiements plus élevés à l’échéance. Inversement, les obligations à coupon plus élevé recevront des paiements proportionnellement plus élevés avant l’échéance, ce qui les rendra moins dépendantes du remboursement de leur capital à l’échéance.

Dans le cas extrême, une obligation à coupon zéro (qui ne paie aucun coupon) sera la plus sensible aux taux d’intérêt. Étant donné qu’aucun revenu d’intérêts n’est versé avant l’échéance, le temps moyen restant jusqu’à l’échéance dans ce cas correspond à l’échéance réelle de l’obligation.

Plus le taux d’intérêt nominal est faible, plus la sensibilité aux taux d’intérêt est élevée 
Comparaison des coupons et du temps restant jusqu’à l’échéance de quatre obligations hypothétiques

Chart illustrates how duration falls as interest rates increase.

Source : Gestion de placements Manuvie, d’après des données hypothétiques pour quatre obligations identiques à l’exception de leur taux d’intérêt nominal. A titre d'exemple uniquement.

Structure à revenu fixe

La sensibilité aux taux d’intérêt varie également en fonction de la catégorie de titres à revenu fixe. Lorsqu’il est question d’obligations, ce n’est pas du pareil au même, certaines obligations étant plus sensibles que d’autres aux variations de taux d’intérêt.

Obligations à taux variable – Les obligations à taux variable sont généralement moins sensibles aux variations de taux d’intérêt, car le revenu qu’elles versent en intérêts est rajusté à intervalles réguliers en fonction des taux du marché en vigueur. Comme les coupons de ces obligations varient en fonction des taux actuels du marché, leur cours est moins sensible aux variations de taux d’intérêt.

Obligations à rendement élevé – Les obligations à rendement élevé sont généralement moins sensibles aux hausses de taux pour plusieurs raisons. D’abord, nombre d’obligations à rendement élevé sont à taux variable et, comme mentionné, les obligations à taux variable sont moins sensibles aux variations de taux d’intérêt. Cependant, les obligations à rendement élevé comportent aussi un élément beaucoup plus important de risque de défaillance, qui est beaucoup moins répandu que dans le cas d’obligations de sociétés de qualité et d’obligations gouvernementales. Par conséquent, ces obligations sont beaucoup plus sensibles au rendement financier de la société sous-jacente et à la santé de l’économie générale, ce qui laisse moins de place à la sensibilité du prix de l’obligation aux taux d’intérêt.

Obligations avec caractéristiques intégrées – Les obligations ayant des caractéristiques intégrées, telles que les obligations remboursables par anticipation, confèrent à l’émetteur l’option de racheter ses obligations, limitant le gain en capital du porteur si les taux d’intérêt baissent. Comme ces obligations affichent généralement des rendements plus élevés, elles peuvent, dans certains cas, être moins sensibles aux variations de taux d’intérêt.

Les obligations ne se valent pas toutes 

Examen de la sensibilité aux taux d’intérêt de l’ensemble des titres à revenu fixe 

Source : Gestion de placements Manuvie

Faut-il acheter des obligations lorsque les taux d’intérêt augmentent? 

La hausse des taux peut mettre à mal votre portefeuille obligataire, mais cela ne veut pas dire pour autant que vous ne devriez pas acheter d’obligations. Pour mettre les choses en perspective, une hausse de taux peut avoir une incidence sur tout, depuis l’endettement des consommateurs jusqu’aux dépenses des entreprises, en passant par l’accessibilité du logement et même l’économie dans son ensemble.

Heureusement, les porteurs d’obligations peuvent amortir l’incidence de la hausse des taux en investissant dans plusieurs catégories de titres à revenu fixe, dans plusieurs échéances, voire dans plusieurs régions géographiques. Comme les obligations ont également tendance à offrir une protection du capital, génèrent des revenus et offrent un potentiel d’appréciation du capital, elles sont depuis toujours un pilier des portefeuilles bien diversifiés.

Les placements comportent des risques, y compris le risque de perte du capital. Les marchés des capitaux sont volatils et peuvent considérablement fluctuer sous l’influence d’événements liés aux sociétés, aux secteurs, à la politique, à la réglementation, au marché ou à l’économie.  

Les renseignements fournis ne tiennent pas compte de la convenance des placements, des objectifs de placement, de la situation financière ni des besoins particuliers d’une personne donnée.

Les placements dans les fonds communs peuvent donner lieu à des commissions, des commissions de suivi, des frais de gestion et d'autres dépenses. Veuillez lire l'information sur le fonds et le prospectus avant d'investir. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leur valeur change fréquemment et le rendement passé pourrait ne pas se répéter.

Tous les aperçus et commentaires sont de nature générale et ponctuelle. Quoiqu’utiles, ces aperçus ne remplacent pas les conseils d’un spécialiste en fiscalité, en placement ou en droit. Il est recommandé aux clients de consulter un spécialiste qui évaluera leur situation personnelle. Ni Manuvie, ni Gestion de placements Manuvie, ni leurs sociétés affiliées, ni leurs représentants ne fournissent de conseils dans le domaine de la fiscalité, des placements ou du droit.

Le présent document est destiné à l’usage exclusif des destinataires dans les territoires qui sont autorisés à le recevoir en vertu des lois en vigueur. Les opinions exprimées dans le présent document sont celles de l’auteur ou des auteurs. Elles peuvent être modifiées sans préavis. Nos équipes de placement peuvent avoir des opinions différentes et par conséquent prendre des décisions de placement différentes. Ces opinions ne reflètent pas nécessairement celles de Gestion de placements Manuvie ou de ses sociétés affiliées. Bien que les renseignements et analyses présentés dans le présent document aient été compilés ou formulés à l’aide de sources jugées fiables, Gestion de placements Manuvie ne donne aucune garantie quant à leur précision, à leur exactitude, à leur utilité ou à leur exhaustivité, et n’accepte aucune responsabilité pour toute perte découlant de l’utilisation des renseignements ou des analyses présentés. Le présent document peut comprendre des prévisions ou d’autres énoncés de nature prospective portant sur des événements futurs, des objectifs, des stratégies de gestion ou d’autres prévisions, et n’est à jour qu’à la date indiquée. Les renseignements fournis dans le présent document, y compris les énoncés concernant les tendances des marchés des capitaux, sont fondés sur la conjoncture des marchés, qui changera au fil du temps. Ces renseignements peuvent changer par suite d’événements ultérieurs touchant les marchés ou pour d’autres motifs. Gestion de placements Manuvie n’est nullement tenue de mettre à jour ces renseignements.

Ni Gestion de placements Manuvie, ni ses sociétés affiliées, ni leurs administrateurs, dirigeants et employés n’assument de responsabilité pour quelque perte ou dommage direct ou indirect, ou quelque autre conséquence que pourrait subir quiconque agit sur la foi des renseignements du présent document.    Le présent document a été préparé à titre informatif seulement et ne constitue ni une recommandation, ni un conseil professionnel, ni une offre, ni une invitation à quiconque, de la part de Gestion de placements Manuvie, relativement à l’achat ou à la vente d’un titre ou à l’adoption d’une stratégie de placement, non plus qu’il indique une intention d’effectuer une opération dans un fonds ou un compte géré par Gestion de placements Manuvie. Aucune stratégie de placement ni aucune technique de gestion des risques ne peuvent garantir le rendement ni éliminer les risques. La diversification ou la répartition de l’actif ne sont pas garantes de profits et n’éliminent pas le risque de perte. À moins d’indication contraire, toutes les données proviennent de Gestion de placements Manuvie. Les rendements passés ne garantissent pas les résultats futurs.

Une crise généralisée dans le secteur de la santé, comme une pandémie mondiale, pourrait entraîner une forte volatilité des marchés, la suspension et la fermeture des opérations de change, et affecter le rendement des fonds. Par exemple, le nouveau coronavirus (COVID-19) a considérablement perturbé les activités commerciales à l’échelle mondiale. Les répercussions d’une crise sanitaire ainsi que d’autres épidémies et pandémies qui pourraient survenir à l’avenir pourraient avoir des répercussions sur l’économie mondiale qui ne sont pas nécessairement prévisibles à l’heure actuelle. Une crise sanitaire peut exacerber d’autres risques politiques, sociaux et économiques préexistants. Cela pourrait nuire au rendement du portefeuille, ce qui entraînerait des pertes sur votre placement.

Le présent document n'a pas été révisé par un organisme de réglementation des valeurs mobilières ou un autre organisme de réglementation, n'est pas enregistré auprès de celui-ci et peut, le cas échéant, être distribué par Gestion des placements Manuvie .Manuvie, Gestion de placements Manuvie, le M stylisé, et Gestion de placements Manuvie & M stylisé sont des marques de commerce de La Compagnie d’Assurance-Vie Manufacturers et sont utilisées par elle, ainsi que par ses sociétés affiliées sous licence. 

2569128

Gestion de placements Manuvie

Gestion de placements Manuvie

Lire la bio