En quoi consiste la liquidité et pourquoi est-ce important?

Les investisseurs sur les marchés des capitaux doivent absolument tenir compte, entre autres, de la possibilité d’accéder à leur argent en cas de besoin. La facilité d’accès à leur placement correspond à la liquidité de l’actif sous-jacent, qu’il s’agisse d’actions, d’obligations, de produits de base ou d’actifs reels.

Donc en quoi consiste la liquidité?

En fait, la liquidité correspond à la vitesse à laquelle un investisseur peut convertir un actif en espèces tout en maintenant sa valeur. Un actif qui peut changer de mains rapidement peut être qualifié de liquide. Un actif qui est plus long à vendre est considéré comme moins liquide, ou illiquide.

Il peut être utile de voir la liquidité comme étant la facilité à laquelle une opération est exécutée. Transposons cette approche dans un exemple tiré de la vie quotidienne. Il est habituellement plus rapide et plus facile de vendre un vélo sur un site de vente aux enchères en ligne que de vendre une voiture. Et il est fort probable que la vente d’une maison prenne encore plus de temps, car les opérations sont plus complexes et plus coûteuses.

Sur les marchés boursiers, les actions de sociétés se situent dans la sphère de la liquidité. Une action peut être considérée comme liquide s’il est possible de l’acheter ou de la vendre rapidement, sans que le cours de l’action en subisse trop de conséquences. Les actions de sociétés qui valent plusieurs milliards de dollars et qui sont négociées sur les principales bourses ont tendance à être très liquides. Ces actions sont connues sous le nom d’actions de sociétés à grande capitalisation et sont échangées en volumes élevés chaque jour. Le volume moyen des opérations sur 10 jours de la Banque Toronto-Dominion, par exemple, était d’environ 11 M$ au 19 avril1.

Les actions de sociétés de plus petite envergure, ou les actions de sociétés à petite capitalisation sont généralement inscrites à la cote de bourses à plus petite échelle. Ces actions sont habituellement moins liquides et comportent un risque de liquidité accru. Étant donné qu’elles ne sont pas échangées aussi fréquemment, tout changement soudain de la demande peut créer une volatilité importante sur les marchés.

Volume et écart entre les cours acheteur et vendeur

Bien qu’il n’existe pas de règles d’or pour déterminer la liquidité d’un actif, il est utile d’analyser l’écart entre les cours acheteur et vendeur d’une action, ainsi que son volume. Il est donc question essentiellement d’offre et de demande : le cours acheteur fait référence au prix le plus élevé qu’un investisseur est prêt à payer pour une action et le cours vendeur représente le prix le plus bas auquel un investisseur est prêt à vendre. Comme ces deux prix doivent concorder pour qu’une opération ait lieu, les écarts entre les cours acheteur et vendeur invariablement importants sont associés à un faible volume d’opérations pour l’action, tandis que les écarts entre les cours acheteur et vendeur invariablement faibles sont associés à un volume élevé d’opérations.

Par exemple, un cours acheteur de 9 $ et un cours vendeur de 10 $ donnent lieu à un écart entre le cours acheteur et vendeur de 1 $. Cet écart peut également être exprimé en pourcentage du prix de vente le plus faible, ou du cours vendeur. Dans l’exemple ci-dessus, l’écart entre le cours acheteur et vendeur en pourcentage est établi à 10 % (1 $ divisé par 10 $). Il s’agit d’un écart assez important, étant donné que l’écart pour une action plus liquide se compte souvent en cents.

Prime d’illiquidité

Comme la conversion rapide en espèces d’un placement dans des titres liquides comporte moins de risques qu’un placement dans des titres illiquides, on a tendance à prévoir que les actifs illiquides généreront des rendements plus élevés (une prime de risque) pour compenser les risques supplémentaires et les coûts d’opération plus élevés. Les grands investisseurs à long terme, comme les régimes de retraite et les compagnies d’assurance, sont en mesure d’utiliser les risques d’illiquidité à leur avantage et de diversifier leurs portefeuilles au moyen d’actifs réels illiquides qui, en plus de convenir à leurs horizons de placement à long terme, offrent également une possibilité de rendements additionnels, ce qu’on appelle souvent la prime d’illiquidité.

Fonds communs de placement et FNB

En ce qui concerne les fonds communs de placement, le risque de liquidité diffère quelque peu. Si les actifs sous-jacents sont illiquides, un fonds pourrait ne pas être en mesure de répondre aux demandes de rachat sans diluer de façon significative les intérêts des autres investisseurs. Une telle situation peut poser problème, tout particulièrement en période de volatilité des marchés, lorsque de nombreux investisseurs pourraient vouloir retirer leur placement dans le fonds en même temps. Les fonds communs de placement et les fonds négociés en bourse (FNB) sont conçus de façon à permettre aux investisseurs de racheter leurs placements en tout temps, ce qui les rend très liquides. Cependant, la liquidité des placements sous-jacents du fonds constitue un élément essentiel de l’entente.

Afin de remédier à l’inadéquation potentielle entre la liquidité des placements au titre d’un fonds et les demandes de rachat en tout temps, des indications ont été publiées par les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM) afin d’inciter les gestionnaires de fonds de placement à régler les problèmes de liquidité qui touchent les investisseurs canadiens.

Selon les lois canadiennes sur les valeurs mobilières, les gestionnaires de fonds de placement sont tenus de mettre en place des procédures pour atténuer les risques liés à l’activité d’un fonds. Et comme la liquidité d’un fonds fait partie de ces risques, les gestionnaires de fonds de placement doivent établir un cadre pour y faire face, en tenant compte de la liquidité des actifs du portefeuille d’un fonds, du temps nécessaire pour liquider chaque actif et de la fréquence des demandes de rachat potentielles2.

Faites vos devoirs

L’aptitude d’un investisseur à acquérir et à vendre des actifs est capitale, car il a ainsi confiance en ses moyens et peut démontrer sa capacité sur le marché. Il n’existe pas de règles d’or pour déterminer la liquidité d’une action, mais, tel qu’il est indiqué précédemment, plusieurs mesures importantes peuvent être utilisées pour ce faire.

Les fonds communs de placement s’avèrent une option raisonnable pour les investisseurs qui ne sont pas certains de vouloir se lancer dans de telles analyses. Comme ces fonds doivent appliquer des directives strictes pour éviter que la liquidité devienne problématique, ils vous garantissent un accès à votre argent au besoin.

Indice composé S&P/TSX, au 19 avril 2023

2 Indications sur un cadre efficace de gestion du risque de liquidité à l’intention des fonds d’investissement, Autorités canadiennes en valeurs mobilières, 18 septembre 2020.

Les placements comportent des risques, y compris le risque de perte du capital. Les marchés des capitaux sont volatils et peuvent considérablement fluctuer sous l’influence d’événements liés aux sociétés, aux secteurs, à la politique, à la réglementation, au marché ou à l’économie. Les renseignements fournis ne tiennent pas compte de la convenance des placements, des objectifs de placement, de la situation financière ni des besoins particuliers d’une personne donnée.

Tous les aperçus et commentaires sont de nature générale et ponctuelle. Quoiqu’utiles, ces aperçus ne remplacent pas les conseils d’un spécialiste en fiscalité, en placement ou en droit. Il est recommandé aux clients actuels et potentiels de consulter un spécialiste qui évaluera leur situation personnelle. Ni Gestion de placements Manuvie, ni ses sociétés affiliées, ni ses représentants (collectivement, « Gestion de placements Manuvie ») ne fournissent de conseils dans le domaine de la fiscalité, des placements ou du droit.

Le présent document est réservé à l’usage exclusif des personnes ayant le droit de le recevoir aux termes des lois et des règlements applicables des territoires de compétence; il a été produit par Gestion de placements Manuvie et les opinions exprimées sont celles de Gestion de placements Manuvie au moment de la publication, et pourraient changer en fonction de la conjoncture du marché et d’autres conditions. Bien que les renseignements et analyses aux présentes aient été compilés ou formulés à l’aide de sources jugées fiables, Gestion de placements Manuvie ne donne aucune garantie quant à leur précision, à leur exactitude, à leur utilité ou à leur exhaustivité, et n’accepte aucune responsabilité pour toute perte découlant de l’utilisation de ces renseignements ou analyses. Le présent document peut comprendre des prévisions ou d’autres énoncés de nature prospective portant sur des événements futurs, des objectifs, des stratégies de gestion ou d’autres prévisions, et n’est à jour qu’à la date indiquée. Les renseignements fournis dans le présent document, y compris les énoncés concernant les tendances des marchés des capitaux, sont fondés sur la conjoncture, qui évolue au fil du temps. Ces renseignements peuvent changer à la suite d’événements ultérieurs touchant les marchés ou pour d’autres motifs. Gestion de placements Manuvie n’est nullement tenue de mettre à jour ces renseignements.

Gestion de placements Manuvie n’assume pas de responsabilité pour quelque perte ou dommage direct ou indirect, ou quelque autre conséquence que pourrait subir quiconque agit sur la foi des renseignements du présent document. Le présent document a été préparé à titre informatif seulement et ne constitue ni une recommandation, ni un conseil professionnel, ni une offre, ni une invitation à quiconque, de la part de Gestion de placements Manuvie, relativement à l’achat ou à la vente d’un titre ou à l’adoption d’une approche de placement, non plus qu’il indique une intention d’effectuer une opération dans un fonds ou un compte géré par Gestion de placements Manuvie. Aucune stratégie de placement ni aucune technique de gestion des risques ne peuvent garantir le rendement ni éliminer les risques. La diversification ou la répartition de l’actif ne sont pas garantes de profits et n’éliminent pas le risque de perte. À moins d’indication contraire, toutes les données proviennent de Gestion de placements Manuvie. Les rendements passés ne garantissent pas les résultats futurs.

Une crise généralisée dans le secteur de la santé, comme une pandémie mondiale, pourrait entraîner une forte volatilité des marchés, la suspension et la fermeture des opérations de change, et affecter le rendement du portefeuille. Le nouveau coronavirus (COVID-19), par exemple, perturbe considérablement les activités commerciales à l’échelle mondiale. Les répercussions d’une crise sanitaire, ainsi que d’autres épidémies et pandémies susceptibles de survenir à l’avenir, pourraient avoir des conséquences sur l’économie mondiale qui ne sont pas nécessairement prévisibles à l’heure actuelle. Une crise sanitaire peut exacerber d’autres risques politiques, sociaux et économiques préexistants. Cela pourrait nuire au rendement du portefeuille, ce qui entraînerait des pertes sur votre placement.

Le présent document n’a été soumis à aucun examen de la part d’un organisme de réglementation des valeurs mobilières ou autre et il n’a été déposé auprès d’aucun organisme de réglementation. Il peut être distribué, s’il y a lieu, par Gestion de placements Manuvie et ses filiales et sociétés affiliées, qui comprennent la marque John Hancock Investment Management.

Gestion de placements Manuvie, le M stylisé et Gestion de placements Manuvie & M stylisé sont des marques de commerce de La Compagnie d’Assurance-Vie Manufacturers et sont utilisées par elle, ainsi que par ses sociétés affiliées sous licence.

2860575 

Gestion de placements Manuvie

Gestion de placements Manuvie

Lire la bio