Comment les placements thématiques peuvent vous aider à assurer l’avenir de votre portefeuille

Cet article a été publié dans Wealth Professional.

Les placements thématiques représentent un terrain à conquérir passionnant et pour certains, les plus grandes tendances et pensées futuristes de l’humanité s’y retrouvent. De l’espace à la cryptomonnaie en passant par la robotique, les investisseurs sont impatients d’investir leur argent dans ce qu’ils croient être l’avenir. Selon les données de Morningstar pour 2021, le marché mondial des fonds thématiques est monté en flèche pour atteindre 595 milliards de dollars en août.

Gertjan van der Geer est gestionnaire principal de placements au sein de l’équipe Actions thématiques de Pictet Asset Management, sous-conseiller du Fonds et de la Catégorie d’occasions thématiques mondiales Manuvie. Il a expliqué au magazine Wealth Professional comment l’approche thématique révolutionne la méthode traditionnelle utilisée pour les actions, qui est purement rétrospective.

« L’utilisation de placements thématiques peuvent vous aider à assurer l’avenir de votre portefeuille. »

M. van der Geer explique : « Vous voulez prédire dès maintenant où se situera l’indice MSCI Monde dans 20 ou 30 ans et vous voulez vous assurer d’y participer. Nous voulons nous faire une opinion sur les secteurs du marché qui profiteront des changements à venir et positionner le portefeuille de façon à ce qu’il puisse en profiter le plus possible. L’utilisation de placements thématiques peuvent vous aider à assurer l’avenir de votre portefeuille»

L’investisseur le plus prudent pourrait instinctivement juger que c’est une méthode trop risquée, mais M. van der Geer insiste sur le fait que regarder uniquement vers l’arrière donne aux gens un faux sentiment de sécurité, et signifie aussi qu’ils investissent dans des sociétés dont la valeur s’estompera au fil du temps. Le risque le plus important, cependant, est d’être séduit par des tendances à court terme qui perdent de leur vigueur et de leur popularité après le battage médiatique initial. Par exemple, vous souvenez-vous des chaussures Heelys?

S’ils sont bien faits, les placements thématiques ont une nature à long terme. Le processus de recherche de M. van der Geer est donc axé sur le repérage, sous l’angle des mégatendances, de véritables occasions qui, à son avis, mèneront à une croissance plus rapide que dans le reste du marché. Pour ce faire, un solide cadre de valorisation vous empêche de payer trop cher pour les actions du moment et vous protège contre l’attrait des spéculations à court terme et des mouvements de grande ampleur sur le marché.

M. van der Geer explique : « Ce n’est pas le genre de jeu auquel on veut se prêter. Je n’ai pas besoin d’être le plus performant pour l’année; je veux l’être pour les 10 prochaines. Nous avons beaucoup plus de chances de le devenir si nous nous en tenons à repérer les sociétés qui ont un véritable avantage concurrentiel dans leur segment du marché, qui profite de multiples facteurs axés sur les mégatendances favorables à la croissance. Elles prennent des parts de leur marché, ce qui leur donne également un potentiel de levier d’exploitation intéressant. »

« Selon nous, la combinaison idéale serait que le marché n’ignore pas entièrement le potentiel de croissance à long terme du cours. »

Pictet utilise un cadre élaboré par le Copenhagen Institute for Futures Studies, un groupe de réflexion qui s’intéresse aux mégatendances depuis plus de 50 ans. Une mégatendance est un véritable bouleversement, comme la durabilité, la mondialisation (l’interrelation à l’échelle mondiale et la circulation des gens, du capital, de l’information, de la technologie) et la santé (la population vieillissante et le progrès technologique), pour n’en nommer que trois. Le Fonds se concentre sur 14 mégatendances qui transforment notre monde. Sa gestion active permet aux investisseurs de profiter de ces phénomènes en réagissant aux changements et en comprenant l’incidence de ceux-ci sur le marché boursier.

« Le plus grand risque associé aux FNB thématiques gérés passivement est que leur durée peut s’avérer très courte s’ils sont définis de façon trop étroite. »

Les FNB thématiques à faible coût ont peut-être envahi le marché, mais ils ont par contre tendance à faire partie de segments plutôt étroitement définis. M. van der Geer explique que le risque de surpayer est ainsi plus grand. « Nous définissons nos thèmes de façon plus large. Par exemple, nous n’investissons pas dans un fonds thématique appelé "3D". Les fonds dans lesquels nous investissons doivent être de nature plus générale, car ils doivent représenter [un changement plus important] dans la façon dont nous interagissons avec le monde. On augmente ainsi notre longévité. Le plus grand risque associé aux FNB thématiques gérés passivement est que leur durée peut s’avérer très courte s’ils sont définis de façon trop étroite. »

Chaque idée ou thème peut provenir d’un certain nombre de sources, comme des gestionnaires de fonds, des développeurs de produits, ou encore par recommandation. Par contre, il faut que ces idées et thèmes répondent à plusieurs critères avant que Pictet ne se décide à les utiliser, sinon ils seront mis de côté pour être réévalués à une date ultérieure. L’idée ou le thème doit comporter un univers de placements composé de 100 à 250 titres et inclure des actions qui ne font pas partie d’un secteur de MSCI. Pictet ne veut pas gérer de fonds sectoriels, car la société s’efforce d’être un chef de file des placements thématiques. Pour ce faire, elle doit aussi trouver les bons gestionnaires.

Par exemple, Pictet a attendu jusqu’en 2015 pour lancer son thème sur la robotique parce que l’univers des placements de ce secteur n’était pas assez vaste. Plus récemment, Pictet a développé une nouvelle occasion thématique, mais la société n’a lancé le thème « Humain » qu’après avoir trouvé les personnes parfaites pour le travail et après s’être assurée d’avoir un assez grand univers des placements. La théorie derrière cela est fondée sur la pyramide des besoins de Maslow. M. van der Geer a expliqué ce qui suit : « La société comprend bien la majeure partie de cette pyramide, à l’exception du sommet, l’accomplissement de soi. Il s’agit essentiellement du volet service de l’accomplissement de soi, c’est-à-dire les soins de la vie et les loisirs. C’est vraiment une question de divertissement, de bienveillance et de formation continue. »

« L’un de nos gestionnaires de fonds a repéré cette occasion, a commencé à travailler sur le développement de cet univers de placements, et nous l’avons lancé [pour les investisseurs européens] à la fin de l’année dernière lorsqu’on l’a jugé suffisamment large et intéressant pour nos clients. »

Un secteur qui a récemment été mis de côté est l’espace; un sujet populaire qui a donné lieu au lancement de plusieurs FNB. M. van der Geer et son équipe ont toutefois conclu qu’il était beaucoup trop tôt pour qu’ils y participent et que ce secteur espace semblait simplement être un panier d’actions. Ce thème n’était pas compatible avec l’approche ascendante de Pictet, contrairement à la robotique et au thème « Humain » qui répondaient vraiment à tous les critères concernant l’avantage concurrentiel dans un segment du marché possédant des facteurs structurels favorables.

Ce thème n’est qu’une seule des composantes offertes dans le Fonds d’occasions thématiques mondiales Manuvie, ce qui lui donne un énorme avantage en matière de diversification.

« Grâce à la diversité de nos fonds thématiques, nous pouvons livrer une concurrence efficace par rapport aux actions mondiales et sortir du créneau pour intégrer directement le segment dominant. »

M. van der Geer a ajouté : « Par conséquent, cet élément satellite devient plutôt un élément central de votre répartition de l’actif. Grâce à la diversité de nos fonds thématiques, nous pouvons livrer une concurrence efficace par rapport aux actions mondiales et sortir du créneau pour intégrer directement le segment dominant. L’investisseur ne veut pas qu’un gestionnaire actif se rapproche de l’indice; il veut qu’il réfléchisse d’une façon complètement différente. C’est exactement ce que vous procure un portefeuille axé sur l’avenir qui utilise une approche multithématique. »

Les opinions exprimées dans le présent document sont celles de l’auteur ou des auteurs. Elles peuvent être modifiées sans préavis. Nos équipes de placement peuvent avoir des opinions différentes et, par conséquent, prendre des décisions de placement différentes. Ces opinions ne reflètent pas nécessairement celles de Gestion de placements Manuvie ni de ses sociétés affiliées. Les Fonds Manuvie et les Catégories de société Manuvie sont gérés par Gestion de placements Manuvie limitée. Gestion de placements Manuvie est une dénomination commerciale de Gestion de placements Manuvie limitée. Des commissions, des commissions de suivi, des frais de gestion et d’autres frais peuvent être associés aux placements dans des fonds communs de placement. Veuillez lire l’Aperçu du fonds ainsi que le prospectus avant d’effectuer un placement. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leur valeur varie fréquemment et les rendements passés peuvent ne pas se reproduire.

Gestion de placements Manuvie

Gestion de placements Manuvie

Read bio