Ne fêtez pas l’arrivée de votre remboursement d’impôt – éliminez-le!

Le point sur les placements

Chaque année, de nombreux Canadiens fêtent l’arrivée de leur remboursement d’impôt. Ils le perçoivent comme une prime inattendue, une surprise agréable parmi toutes les factures du temps des Fêtes. En réalité, un remboursement d’impôt signifie seulement que vous avez trop payé d’impôt à l’Agence du revenu du Canada (ARC) pendant l’année. Vous recevez votre paiement en trop sous forme de remboursement d’impôt, mais en fait, vous accordez ni plus ni moins un prêt sans intérêt au gouvernement.

Gardez votre argent dans vos poches

Heureusement, il existe une solution de rechange. Par exemple, si vous informez le gouvernement que vous cotiserez à votre REER autrement que par des retenues à la source, l’impôt retenu à la source par votre employeur pourrait faire l’objet d’un allègement. Vous pouvez utiliser ces rentrées d’argent supplémentaires de différentes façons, sans gruger votre salaire réel.

La façon dont vous utilisez ces liquidités additionnelles dépend de votre situation et de vos objectifs. Pour atteindre la sécurité financière, la priorité devrait être le remboursement des dettes suivi de l’accroissement du patrimoine, et non la dépense de cette rentrée d’argent imprévue. Si vous avez des dettes, remboursez d’abord celle comportant le plus haut taux d’intérêt, ensuite votre prêt hypothécaire.

Voici quelques façons avantageuses de mettre à profit ces rentrées supplémentaires

Réduire votre endettement

Rembourser un solde impayé de carte de crédit ou une dette.

Si vous avez un solde impayé de carte de crédit, le taux d’intérêt élevé peut gruger votre épargne. Réduisez les frais liés aux cartes de crédit en remboursant d’abord vos dettes aux taux d’intérêt les plus élevés.

Rembourser votre prêt hypothécaire plus rapidement.

Que votre prêt hypothécaire soit traditionnel ou souple avec marge de crédit, un remboursement plus rapide du capital peut vous permettre des économies importantes. Vous pouvez économiser des milliers de dollars en frais d’intérêts et rembourser votre prêt hypothécaire plus rapidement.

Passez en revue les clauses de votre contrat de prêt hypothécaire afin de tirer profit de toutes les options offertes sans encourir de pénalités de remboursement anticipé.

Augmenter votre épargne

Maximiser vos cotisations à un REER.

Les cotisations et déductions qui donnent lieu à une réduction d’impôt peuvent servir à cotiser à votre REER l’an prochain. Plus vous cotisez tôt à votre REER, plus vous pourrez profiter des rendements composés de revenus de placement à imposition reportée.

Cotiser à un REEE.

Un régime enregistré d’épargne-études (REEE) permet à un cotisant d’épargner avec report d’impôt en vue de financer l’éducation postsecondaire d’un bénéficiaire. Plus tôt vous commencerez à cotiser à un REEE, plus vous pourrez tirer avantage de l’intérêt composé et des subventions de l’État. Une cotisation de 2 500 $ peut vous faire profiter d’une subvention de 500 $ par bénéficiaire, par année, jusqu’à la fin de l’année où le bénéficiaire atteint l’âge de 17 ans, sous réserve d’une subvention maximale totale de 7 200 $.

Cotiser à un REEI.

Le régime enregistré d’épargne-invalidité (REEI) vise à aider les familles à procurer une sécurité financière à long terme à un proche atteint d’une invalidité. Plus tôt vous commencez à cotiser à un REEI, plus vous tirerez avantage de l’intérêt composé, ainsi que des subventions et des bons de l’État.

Verser le maximum à votre CELI.

Les cotisations à un compte d’épargne libre d’impôt (CELI) permettent l’accumulation des revenus de placement et leur retrait en franchise d’impôt. Comme les sommes retirées du CELI s’ajoutent aux droits de cotisation pour l’année suivante, il y a peu d’inconvénients à se servir de son actif pour effectuer des achats plus ou moins importants.

Constituer un fonds d’urgence.

Il est important d’avoir un accès facile à des fonds d’urgence pour parer aux dépenses imprévues, en cas de perte d’emploi, de maladie ou de rénovations domiciliaires majeures.

Autrement dit, en remettant dans vos poches l’argent qui vous appartient de toute façon, et sans débourser un cent de plus, vous vous engagez sur la bonne voie pour atteindre plus rapidement votre indépendance financière. Mettez une de ces stratégies à l’œuvre.

Demande de réduction des retenues d’impôt à la source

Il n’y a pas que les cotisations REER qui vous permettent de réduire l’impôt retenu à la source. L’ARC vous permet de demander des déductions, notamment pour les frais de garde d’enfants, les paiements de pension alimentaire, d’entretien ou de soutien, les frais professionnels ainsi que les frais d’intérêts et les frais sur marge afférents au prêt destiné au financement d’un placement, afin de réduire l’impôt que vous payez pendant l’année.

Quelques minutes seulement devraient suffire pour remplir la demande :

1. Remplissez le formulaire T1213 de l’ARC, « Demande de réduction des retenues d’impôt à la source ».

Remarque : Les résidents du Québec doivent aussi remplir le formulaire TP-1016 de Revenu Québec, « Demande de réduction de la retenue d’impôt », pour s’assurer qu’ils recevront des déductions provenant des gouvernements fédéral et provincial.

2. Faites-le parvenir au bureau des services fiscaux de votre région (pour connaître l’emplacement du bureau des services fiscaux de votre région, téléphonez au 1 800 959-7383 ou visitez le https://www.canada.ca/fr/agence-revenu/organisation/coordonnees/bureaux-services-fiscaux-centres-fiscaux.html).

C’est aussi simple que cela.

Le seul désavantage de cette approche? Vous ne pourrez plus fêter l’arrivée de votre remboursement d’impôt. Le grand avantage? En réduisant l’impôt retenu à la source par votre employeur, vous pouvez vous libérer de vos dettes plus tôt que prévu ou encore augmenter votre épargne.

Pour des renseignements sur la façon de réduire l’impôt prélevé à la source, communiquez avec votre conseiller.

Voici le formulaire T1213 de l’Agence du revenu du Canada, Demande de réduction des retenues d’impôt à la source. Vous pouvez y accéder à partir du lien sur la présente page.
Voici le formulaire TP-1016 de Revenu Québec, Demande de réduction de la retenue d’impôt. Vous pouvez y accéder à partir du lien sur la présente page.

Les commentaires formulés dans la présente publication ne sont donnés qu’à titre indicatif et ne doivent pas être considérés comme un avis donné en matière de placements ou de fiscalité à l’égard d’un cas précis. Tout particulier ayant pris connaissance des renseignements formulés ici devrait s’assurer qu’ils sont appropriés à sa situation en demandant l’avis d’un spécialiste. La Compagnie d’Assurance-Vie Manufacturers est l’émetteur des contrats d’assurance FPG Sélect RevenuPlus et ProjetRetraite Manuvie et le répondant des clauses de garantie contenues dans ces contrats. LManuvie, Gestion de placements Manuvie, le M stylisé, et Gestion de placements Manuvie & M stylisé sont des marques de commerce de La Compagnie d’Assurance-Vie Manufacturers et sont utilisées par elle, ainsi que par ses sociétés affiliées sous licence.

MK1799F 01/21

Service Fiscalité, retraite et planification successorale

Service Fiscalité, retraite et planification successorale

Gestion de placements Manuvie

Lire la bio