Fonds communs de placement en catégorie de société : Réduit les récupérations de la SV

Étude de cas

Scénario

Jeanne, qui travaillait pour une société pharmaceutique, a récemment pris sa retraite et se réjouit à la perspective des années dont elle va pouvoir profiter. Elle aura 65 ans l’an prochain et recevra une rente du régime à prestations déterminées de son ex-employeur, des prestations du Régime de pensions du Canada (RPC)¹ et une pension de la Sécurité de la vieillesse (SV), pour un montant total de 90 000 $.

La rente de son employeur étant assez élevée, il ne lui restait que des droits négligeables de cotisation à un régime enregistré d’épargne-retraite (REER). Jeanne a donc épargné dans un compte non enregistré, dont la valeur atteint 500 000 $. Ses placements génèrent un revenu imposable d’environ 20 000 $ par an, ce qui portera son revenu total net à 110 000 $. Sachant qu’elle sera admissible à la SV l’an prochain, Jeanne voudrait savoir si son revenu aura un effet sur le montant des prestations de la SV auxquelles elle aura droit.

Le problème de la récupération

Bien que l’âge d’admissibilité à la pension de la SV soit établi à 65 ans, l’État peut récupérer ces prestations si le revenu inscrit à la ligne 23400 de la déclaration de revenus fédérale du contribuable dépasse un certain seuil. Pour 2023, ces prestations diminuent graduellement à partir du moment où le revenu net excède 86 912 $ et les contribuables ayant un revenu supérieur ou égal à 142 800 $ ne touchent plus rien. L’État récupère en somme 0,15 $ sur chaque dollar de revenu entre 86 912 $ et 142 800 $, comme l’indique le graphique ci-dessous.

Le résumé graphique qui suit illustre la récupération des prestations de la Sécurité de la vieillesse. Pour 2023, ces prestations diminuent graduellement à partir du moment où le revenu net excède 86 912 $, et les contribuables ayant un revenu égal ou supérieur à 142 800 $ ne touchent plus rien.

Étant donné que son revenu dépassera a priori 86 912 $ l’an prochain, Jeanne peut s’attendre à ce que ses prestations de la SV soient inférieures au montant maximal. Elle aimerait donc savoir s’il y a moyen de réduire son revenu déclaré, afin de diminuer l’ampleur de la récupération des prestations.

Solution : effectuer un placement dans un fonds commun de placement en catégorie de société

En investissant dans un fonds en catégorie de société, Jeanne pourrait mieux gérer son revenu imposable à la retraite, car les sociétés d’investissement à capital variable (SICAV) ne peuvent distribuer que des dividendes ordinaires canadiens, des dividendes sur les gains en capital ou des remboursements de capital (RC). Jeanne pourrait choisir un fonds en catégorie de société qui n’est pas censé distribuer de dividendes ordinaires canadiens⁴. Ainsi, tous les revenus qui lui seraient distribués seraient des dividendes sur les gains en capital (imposables à 50 %) ou des RC (non imposables)⁵.

Mise en pratique

Jeanne décide de placer 500 000 $ dans un fonds non enregistré en catégorie de société. L’objectif de rendement du fonds est établi à 4 % cette année⁶. Afin de répondre aux préoccupations de Jeanne, nous comparons la récupération des prestations de la SV selon que les 20 000 $ de revenu de placement sont traités comme des dividendes ordinaires canadiens (dont le taux d’inclusion est de 138 %)⁷, des intérêts (taux d’inclusion de 100 %), des gains en capital (taux d’inclusion de 50 %) ou un remboursement de capital (non imposable).

Revenu de 20 000 $
Ce tableau illustre la situation de Jeanne décrite ci-dessus. Il compare la récupération des prestations de la Sécurité de la vieillesse selon que les 20 000 $ de revenu de placement de Jeanne sont traités comme des dividendes ordinaires canadiens (dont le taux d’inclusion est de 138 %), des intérêts (taux d’inclusion de 100 %), des gains en capital (taux d’inclusion de 50 %) ou un remboursement de capital (non imposable). Comme l’illustre le tableau, si le revenu de 20 000 $ provient d’un fonds en catégorie de société procurant des gains en capital ou un remboursement de capital, Jeanne réussit à ramener la récupération des prestations de la Sécurité de la vieillesse à 1 500 $ ou à 0 $, respectivement. À titre indicatif seulement.
À titre indicatif seulement.

Résultat : récupération de la SV moins importante

Comme l’illustre le tableau ci-dessus, si son revenu de 20 000 $ provient d’un fonds en catégorie de société procurant des gains en capital ou un RC, Jeanne réussira à ramener la récupération des prestations de la SV à 1 500 $ ou 0 $, respectivement. Comme la SICAV ne peut pas distribuer d’intérêts, Jeanne évite de faire l’objet d’une récupération plus importante, de l’ordre de 3 000 $. Elle réalise en outre des économies d’impôt en percevant des gains en capital ou un RC, puisque ces catégories sont soumises à un traitement fiscal plus avantageux que les revenus en intérêts.

Soulignons que ce sont les revenus en dividendes ordinaires canadiens qui entraîneraient la récupération la plus importante des prestations de la SV, soit 4 140 $, ce qui s’explique par le taux d’inclusion, ou la majoration des dividendes, de 138 %.

Le regroupement des frais est un autre des avantages associés aux placements dans un fonds en catégorie de société. Les SICAV ont la capacité de compenser le revenu et les gains en capital d’un fonds par les frais et les pertes en capital d’un autre fonds, ce qui permet de réduire ou de reporter les distributions imposables aux épargnants.

Pour en savoir plus sur les fonds communs de placement en catégorie de société de Manuvie et les avantages qu’ils peuvent vous procurer, communiquez avec votre conseiller ou consultez l’article « Qui sont les candidats idéals pour les sociétés d’investissement à capital variable »?

1 Régime de rentes du Québec (RRQ) pour les résidents du Québec. 2 Revenu inscrit à la ligne 23400 de la déclaration de revenus fédérale, qui comprend aussi les prestations de la SV. 3 La valeur des prestations de la SV est approximative. Les prestations de la SV sont imposables. 4 Le revenu constitué de dividendes ordinaires canadiens est le moins avantageux sur le plan des prestations de la SV. Cette catégorie a beau bénéficier d’un traitement fiscal préférentiel grâce au crédit d’impôt pour dividendes, comme il faut inclure le montant majoré dans le revenu total, le montant inscrit à la ligne 23400 s’en trouve gonflé, ce qui est désavantageux sur le plan de la récupération des prestations de la SV et des autres prestations de l’État et crédits d’impôt fondés sur le revenu (comme le crédit en raison de l’âge). 5 Les distributions de RC ne sont pas imposables et réduisent le prix de base rajusté (PBR) du placement. Cependant, à partir du moment où le PBR devient nul, toutes les distributions subséquentes de RC sont imposables à titre de gains en capital, ce qui s’avère encore fiscalement avantageux puisque le taux d’inclusion des gains en capital n’est que de 50 %. 6 Les distributions ne sont pas garanties. 7 Les dividendes payés par les sociétés ouvertes sont généralement considérés comme des dividendes déterminés et ils sont inclus au taux de 138 %. Les dividendes non déterminés sont inclus au taux de 115 %.

La souscription de fonds communs de placement peut donner lieu à des commissions, à des commissions de suivi, à des frais de gestion et à d’autres frais. Veuillez lire le prospectus avant d’effectuer un placement. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leur valeur varie fréquemment et les rendements passés peuvent ne pas se reproduire.

La présente communication est publiée par Gestion de placements Manuvie. Tous les commentaires et renseignements contenus dans ce document sont fournis à titre d’information générale uniquement et ne doivent pas être considérés comme des conseils personnalisés en matière de placement, de fiscalité, de comptabilité ou de droit, et ils ne doivent pas être utilisés à cette fin. Avant de prendre toute mesure en fonction des renseignements fournis aux présentes, nous vous recommandons de consulter des conseillers professionnels afin de vous assurer qu’elle convient à votre situation particulière. Les faits et données fournis par Gestion de placements Manuvie et les autres sources sont jugés fiables à la date de publication de cette communication.

Certaines des déclarations aux présentes sont fondées en tout ou en partie sur des renseignements fournis par des tiers. Gestion de placements Manuvie a pris des mesures raisonnables pour s’assurer de leur exactitude, mais elle ne saurait être tenue responsable si ces renseignements s’avèrent inexacts. Les conditions sur les marchés peuvent changer, ce qui pourrait avoir une incidence sur les renseignements contenus dans ce document.

Vous n’êtes pas autorisé à modifier, à copier, à reproduire, à publier, à téléverser, à transmettre, à distribuer ou à exploiter de quelque façon que ce soit à des fins commerciales le contenu de cette communication. Il est strictement interdit de télécharger, de retransmettre, de conserver sous tout format, de copier, de redistribuer ou de publier de nouveau ce contenu sans l’autorisation écrite de Gestion de placements Manuvie.

Les Fonds Manuvie et les Catégories de société Manuvie sont gérés par Gestion de placements Manuvie limitée. Gestion de placements Manuvie est une dénomination commerciale de Gestion de placements Manuvie limitée et de La Compagnie d’Assurance-Vie Manufacturers.

Manuvie, Gestion de placements Manuvie, le M stylisé et Gestion de placements Manuvie & M stylisé sont des marques de commerce de La Compagnie d’Assurance-Vie Manufacturers et sont utilisées par elle, ainsi que par ses sociétés affiliées sous licence.

MK2847F 07/23

Service Fiscalité, retraite et planification successorale

Service Fiscalité, retraite et planification successorale

Gestion de placements Manuvie

Lire la bio