Perspectives à l’égard des taux d’intérêt mondiaux – Les banques centrales adoptent des positions plus fermes

Les grandes banques centrales du monde entier adoptent un ton de plus en plus ferme en réaction à la hausse de l’inflation, et les marchés interprètent cela comme un signe que les taux d’intérêt pourraient augmenter beaucoup plus rapidement. Iront-elles de l’avant?

Une prise de position ferme qui n’est pas entièrement inattendue

Ces dernières semaines, les banques centrales de partout dans le monde ont adopté des tons fermes. Le 3 février, la Banque d’Angleterre a relevé les taux d’intérêt pour la deuxième fois en trois mois, dans un contexte de préoccupations inflationnistes. Fait notable, quatre des neuf membres du comité de politique monétaire de la Banque ont voté en faveur d’une hausse de 50 points de base (pb). Cela fait suite à la déclaration de la Banque du Canada (BdC) selon laquelle elle a signalé le 19 janvier qu’un relèvement des taux en mars aurait effectivement lieu.

Soit dit en passant, la Banque centrale européenne (BCE), largement perçue comme la dernière banque à demeurer conciliante parmi les banques centrales mondiales, a également adopté un ton très ferme lors de sa réunion d’établissement des taux (également le 3 février), en raison des données inflationnistes européennes étonnamment élevées publiées la veille. Le Conseil des gouverneurs de la BCE a déclaré qu’il avait des « préoccupations unanimes » à l’égard de l’inflation, et sa présidente, Christine Lagarde, a refusé de confirmer – comme elle l’avait fait lors de conférences de presse précédentes – que « des relèvements de taux d’intérêt sont très improbables » cette année. Les marchés ont réagi en conséquence : en Europe, les taux de rendement obligataires ont bondi, la courbe de rendement s’est aplatie et l’écart entre les taux en Allemagne et en Italie s’est nettement creusé¹.

Pendant ce temps, de l’autre côté de l’Atlantique, plusieurs membres de la Réserve fédérale américaine (Fed) ont insisté sur le fait qu’une hausse des taux en mars était certainement possible, bien que beaucoup d’entre eux se soient opposés à une hausse de 50 pb, et certains, dont le président du bureau de la Fed à Philadelphie, Patrick Harker, ont indiqué qu’il serait logique qu’il y ait quatre hausses de taux cette année, validant ainsi ce que les marchés ont pris en compte jusqu’à maintenant. En effet, les dirigeants de la Fed ne semblaient pas contrariés par la volatilité des marchés.

« En effet, les dirigeants de la Fed ne semblaient pas contrariés par la volatilité des marchés. »

Cependant, les perspectives optimistes et l’apparent sentiment d’urgence selon lequel il faut relever les taux d’intérêt de ces banques centrales ne concordent pas avec la façon dont nous prévoyons que l’économie mondiale évoluera au cours des prochains mois. Comme nous l’avons souligné dans nos perspectives pour 2022, nous nous attendons à un ralentissement important de la croissance au premier semestre de 2022. Les conditions essentielles favorisant un ralentissement de la croissance sont toutes présentes : resserrement budgétaire important, baisse des liquidités, resserrement de la politique monétaire dans les marchés émergents, effet différé du ralentissement de la croissance en Chine (en 2021), baisse des indices des directeurs d’achats et affaiblissement du secteur de la consommation aux États-Unis. Ces facteurs devraient entraîner une croissance inconfortablement faible au moment où les banques centrales communiquent leurs projets de normalisation de leur politique. Malheureusement, même si nous nous attendons à ce que l’inflation recule brusquement au deuxième semestre de l’année, elle ne chutera probablement pas assez pour permettre aux banques centrales mondiales de modifier leurs discours avant la fin du deuxième trimestre.

Cinq thèmes clés

À la lumière de ce que nous avons entendu de la part des banques centrales et de nos propres fortes convictions, nous avons dégagé cinq thèmes clés pour les banques centrales au cours des six prochains mois.

  1. Nous nous attendons à ce que de nombreuses grandes banques centrales augmentent leurs taux d’intérêt en mars, y compris la Fed et la BdC. Selon nous, même les banques conciliantes comme la BCE adopteront des tons de plus en plus fermes au cours du prochain mois et demi; il est aussi tout à fait possible que la Banque d’Angleterre relève ses taux d’intérêt une fois par trimestre cette année. Bien que nous n’ayons pas une perspective optimiste de l’économie mondiale à ce stade-ci, les banques centrales mondiales ont été claires : le relèvement des taux est en cours.
  2. Bien que quatre des neuf membres du comité d’établissement des taux de la Banque d’Angleterre aient jugé qu’une hausse de taux de 50 pb était appropriée, selon nous, aucune banque centrale mondiale ne procédera à des relèvements de taux d’une telle ampleur cette année. Cependant, certains intervenants ont pris en compte des hausses des taux d’intérêt de 50 pb en mars¹, ce qui suggère qu’il faudra tempérer une partie de ces attentes (si notre interprétation de la situation s’avère exacte).
  3. Bien qu’elles adoptent généralement un ton ferme à ce stade, nous nous attendons toujours à ce que les banques centrales adoptent une attitude nettement plus conciliante au deuxième trimestre, car les données sur l’inflation et la croissance indiqueront un ralentissement au cours des prochains mois (il ne faut pas oublier que de nombreuses données économiques clés sont différées). Par conséquent, nous sommes d’avis que la Fed et la BdC ne procéderont qu’à une ou deux hausses subséquentes à celle du mois de mars avant de s’engager sur une trajectoire de normalisation progressive des taux d’intérêt sur plusieurs années.
  4. D’ici à ce que les banques centrales mondiales adoptent le ton conciliant prévu, nous devons nous attendre à ce que les courbes de rendement aux États-Unis continuent de s’aplatir, signalant une erreur en matière de politique et un risque accru d’un ralentissement plus marqué au cours des prochaines années.
  5. Selon nous, les taux d’intérêt réels augmenteront cette année. Il s’agit d’une perspective logique, puisque les taux nominaux grimperont. De plus, les attentes en matière d’inflation devraient se tempérer, surtout après que les centrales mondiales auront adopté un ton conciliant, conformément à nos attentes.

Il existe de nombreuses bonnes raisons pour lesquelles les banques centrales tiennent à normaliser leur politique monétaire; toutefois, la possibilité de mettre en œuvre leurs plans au rythme prévu dépendra ultimement de la rapidité de l’évolution des conditions macroéconomiques.

1 Bloomberg, au 8 février 2022.

Une crise généralisée dans le secteur de la santé, comme une pandémie mondiale, pourrait entraîner une forte volatilité des marchés, la suspension et la fermeture des opérations de change, et affecter le rendement des fonds. Par exemple, le nouveau coronavirus (COVID-19) a considérablement perturbé les activités commerciales à l’échelle mondiale. Les répercussions d’une crise sanitaire ainsi que d’autres épidémies et pandémies qui pourraient survenir à l’avenir pourraient avoir des répercussions sur l’économie mondiale qui ne sont pas nécessairement prévisibles à l’heure actuelle. Une crise sanitaire peut exacerber d’autres risques politiques, sociaux et économiques préexistants. Cela pourrait nuire au rendement du portefeuille, ce qui entraînerait des pertes sur votre placement.

Les placements comportent des risques, y compris le risque de perte du capital. Les marchés des capitaux sont volatils et peuvent considérablement fluctuer sous l’influence d’événements liés aux sociétés, aux secteurs, à la politique, à la réglementation, au marché ou à l’économie.  Ces risques sont amplifiés dans le cas des placements effectués dans les marchés émergents. Le risque de change s’entend du risque que la fluctuation des taux de change ait un effet négatif sur la valeur des placements détenus dans un portefeuille.

Les renseignements fournis ne tiennent pas compte de la convenance des placements, des objectifs de placement, de la situation financière ni des besoins particuliers d’une personne donnée. Nous vous invitons à évaluer la convenance de tout type de placement à la lumière de votre situation personnelle et à consulter un spécialiste, au besoin.

Le présent document est destiné à l’usage exclusif des destinataires dans les territoires qui sont autorisés à le recevoir en vertu des lois en vigueur. Les opinions exprimées dans le présent document sont celles de l’auteur ou des auteurs. Elles peuvent être modifiées sans préavis. Nos équipes de placement peuvent avoir des opinions différentes et par conséquent prendre des décisions de placement différentes. Ces opinions ne reflètent pas nécessairement celles de Gestion de placements Manuvie ou de ses sociétés affiliées. Bien que les renseignements et analyses présentés dans le présent document aient été compilés ou formulés à l’aide de sources jugées fiables, Gestion de placements Manuvie ne donne aucune garantie quant à leur précision, à leur exactitude, à leur utilité ou à leur exhaustivité, et n’accepte aucune responsabilité pour toute perte découlant de l’utilisation des renseignements ou des analyses présentés. Le présent document peut comprendre des prévisions ou d’autres énoncés de nature prospective portant sur des événements futurs, des objectifs, des stratégies de gestion ou d’autres prévisions, et n’est à jour qu’à la date indiquée. Les renseignements fournis dans le présent document, y compris les énoncés concernant les tendances des marchés des capitaux, sont fondés sur la conjoncture des marchés, qui changera au fil du temps. Ces renseignements peuvent changer par suite d’événements ultérieurs touchant les marchés ou pour d’autres motifs. Gestion de placements Manuvie n’est nullement tenue de mettre à jour ces renseignements.

Ni Gestion de placements Manuvie, ni ses sociétés affiliées, ni leurs administrateurs, dirigeants et employés n’assument de responsabilité pour quelque perte ou dommage direct ou indirect, ou quelque autre conséquence que pourrait subir quiconque agit sur la foi des renseignements du présent document.  Tous les aperçus et commentaires sont de nature générale et ponctuelle. Quoiqu’utiles, ces aperçus ne remplacent pas les conseils d’un spécialiste en fiscalité, en placement ou en droit. Il est recommandé aux clients de consulter un spécialiste qui évaluera leur situation personnelle. Ni Manuvie, ni Gestion de placements Manuvie, ni leurs sociétés affiliées, ni leurs représentants ne fournissent de conseils dans le domaine de la fiscalité, des placements ou du droit. Le présent document a été préparé à titre informatif seulement et ne constitue ni une recommandation, ni un conseil professionnel, ni une offre, ni une invitation à quiconque, de la part de Gestion de placements Manuvie, relativement à l’achat ou à la vente d’un titre ou à l’adoption d’une stratégie de placement, non plus qu’il indique une intention d’effectuer une opération dans un fonds ou un compte géré par Gestion de placements Manuvie. Aucune stratégie de placement ni aucune technique de gestion des risques ne peuvent garantir le rendement ni éliminer les risques. La diversification ou la répartition de l’actif ne sont pas garantes de profits et n’éliminent pas le risque de perte. À moins d’indication contraire, toutes les données proviennent de Gestion de placements Manuvie. Les rendements passés ne garantissent pas les résultats futurs.

À propos de Gestion de placements Manuvie

Gestion de placements Manuvie est le secteur mondial de gestion de patrimoine et d’actifs de la Société Financière Manuvie. Nous comptons plus d’un siècle d’expérience en gestion financière au service des clients institutionnels et des particuliers et dans le domaine des régimes de retraite, à l’échelle mondiale. Notre approche spécialisée de la gestion de fonds comprend les stratégies très différenciées de nos équipes expertes en titres à revenu fixe, actions spécialisées, solutions multiactifs et marchés privés, ainsi que l’accès à des gestionnaires d’actifs spécialisés et non affiliés du monde entier grâce à notre modèle multigestionnaire.

Le présent document n’a été soumis à aucun examen de la part d’un organisme de réglementation des valeurs mobilières ou autre et il n’a été déposé auprès d’aucun organisme de réglementation.
Il peut être distribué par les entités de Manuvie ci-après, dans leurs territoires respectifs. Des renseignements supplémentaires sur Gestion de placements Manuvie sont accessibles sur le site manulifeim.com/institutional

Australie : Manulife Investment Management Timberland and Agriculture (Australasia) Pty Ltd, Manulife Investment Management (Hong Kong) Limited. Canada : Gestion de placements Manuvie limitée, Distribution Gestion de placements Manuvie inc., Manulife Investment Management (North America) Limited et Marchés privés Gestion de placements Manuvie (Canada) Corp. Chine : Manulife Overseas Investment Fund Management (Shanghai) Limited Company. Espace économique européen : Manulife Investment Management (Ireland) Ltd. est régie et réglementée par l’organisme Central Bank of Ireland. Hong Kong : Manulife Investment Management (Hong Kong) Limited. Indonésie : PT Manulife Aset Manajemen Indonesia. Japon : Manulife Investment Management (Japan) Limited. Malaisie : Manulife Investment Management (M) Berhad, numéro d’inscription : 200801033087 (834424-U). Philippines : Manulife Investment Management and Trust Corporation. Singapour : Manulife Investment Management (Singapore) Pte. Ltd. (société inscrite sous le numéro 200709952G). Corée du Sud : Manulife Investment Management (Hong Kong) Limited. Suisse : Manulife IM (Switzerland) LLC. Taïwan : Manulife Investment Management (Taiwan) Co. Ltd. Royaume-Unis : Manulife Investment Management (Europe) Limited, qui est régie et réglementée par l’organisme Financial Conduct Authority. États-Unis : John Hancock Investment Management LLC, Manulife Investment Management (US) LLC, Manulife Investment Management Private Markets (US) LLC et Gestion de placements Manuvie Agriculture et terrains forestiers Inc. Vietnam : Manulife Investment Fund Management (Vietnam) Company Limited.

Manuvie, Gestion de placements Manuvie, le M stylisé, et Gestion de placements Manuvie & M stylisé sont des marques de commerce de La Compagnie d’Assurance-Vie Manufacturers et sont utilisées par elle, ainsi que par ses sociétés affiliées sous licence.

 

549478

Frances Donald

Frances Donald, 

Économiste en chef, Monde et stratège, Équipe Solutions multiactifs

Gestion de placements Manuvie

Read bio